2 1

le candaulisme, une sexualité excitante

Le candaulisme est une pratique sexuelle servant tout autant l’excitation que le plaisir. Souvent, généralement, le candaulisme est de voir sa femme (ou compagne) faire l’amour avec un autre homme. Une sorte de voyeurisme, avec ses codes et ses caractéristiques.
Certains couples s’en sont retrouvés plus unis que jamais alors que d’autre se sont effondrés après quelques temps. Le candaulisme n’est pas de l’échangisme (voir article), bien qu’il s’y apparente, il pousse le bouchon bien plus loin dans le plaisir, dans les plaisirs.

En grande majorité, l’homme offre sa femme, l’homme n’est que spectateur du plaisir de sa femme, voir même, il n’assiste même pas à l’acte sexuel, il ne fait que l’imaginer ou le vivre par histoire interposée. Dans de plus rares cas, le candaulisme inversé existe, mais cela existe tout de même, il a même son site: candaulismeaufeminin.com.

Un peu de vocabulaire candauliste :
Cocu, le mari qui offre sa femme, qui prête sa femme à un autre, ou à une autre.
Cocufieur, chevalier servant qui vient prêter ses talents d’amant.
Candauliste, le mari qui assiste en tant que voyeur aux ébats de son épouse et de l’amant.
Cuckold, le mari n’assiste pas aux ébats de son épouse et de l’amant.
Le mari devenu voyeur n’est pas forcément obligé d’approuver les choix de sa femme [am4show guest_error=’Page protégée’  ]pour choisir tel ou tel étalon amant. C’est la femme qui dispose totalement. Madame veut gouter une tige hors norme, libre à elle, monsieur n’est pas obligé d’approuver. Sans être de l’infidélité pour autant car le mari cocu est au courant de ce que fait sa femme et avec qui, il arrive même que les deux hommes se côtoient et deviennent amis. Cette relation dépasse de loin la simple relation sexuelle. Le mari peut servir à bien d’autres choses, mais il n’est plus dans ce couple formé par l’épouse et l’amant cocufieur.
Dans certains cas, la femme profite de sa sexualité pour ne la rapporter que par histoire à monsieur, l’époux se contentant d’écouter sagement comment sa femme à pris du plaisir. Parfois la relation peut aller encore plus loin en se rapprochant de l’humiliation. La femme revenant de sa rencontre sexe se faisant nettoyer la minette par la langue de son mari n’est pas qu’une rumeur. Les codes sont propres à chaque couple. Le fantasme et les plaisirs procurés à chaque partie du couple tant la femme que le mari sont si vastes qu’il est difficile de les expliquer sans en écrire une encyclopédie. Quand certains ne voudront même pas entendre parler de cette pratique d’autres se risquent à y penser et vont même jusqu’à en parler ouvertement au sein du couple, et les derniers ont franchi le pas pour ne plus jamais s’en passer.
Il peut également être pratiqué sous forme de jeux de rôles. Le mari cocu devient la personne dictant ses directives pour que l’action de l’épouse et du cocufieur se déroule de telle manière, mais il peut être à l’inverse, soumis à ce couple passager, servant tour à tour de domestique, de soumis, ou tout autre personne prenant place dans les jeux de rôles coquins.

 

candaulisme2-1Les risques pour le couple
L’échangisme et le libertinage sont deux pratiques sexuelles où les deux personnes du couple profitent de la situation. Le mari et la femme font l’amour, tire un coup, baise, se font du bien par le sexe. Le candaulisme n’offre du sexe qu’à la femme, le mari devant rester dans la partie fantasme et non dans le réel, même si la soumission en tant que cocu est présente, ce qui n’empêche pas de prendre du plaisir, mais ce n’est pas du plaisir sexuel. L’instinct animal n’est pas rassasié, seule la partie cérébrale est comblée. Il faut parler au sein du couple, pour toutes les pratiques amenant une tierce personne au sein de l’intimité, il n’y a pas d’autre choix. La vie de couple est en jeu ! Avoir des fantasmes c’est bien, les maitriser et entretenir la vie de couple est primordial. L’impact psychologique qu’à la pratique du candaulisme sur le cocu est énorme. L’impact est grand également pour la femme qui prend du plaisir avec un autre homme que le sien, mais ne génère pas les mêmes dégâts. Voir ou savoir que madame est entrain de jouir sous les assauts incessants d’un autre homme n’est pas acceptable par tout le monde, même si c’était voulu au départ. Lors de la première « session », il faut impérativement ne pas aller trop loin, et que la femme et le cocufieur acceptent d’arrêter sur le champ si le mari ne supporte pas. La vie du couple est bien plus importante qu’une partie de jambes en l’air.

Si vous voulez vous lancer dans le candaulisme, je vous conseille de vous rapprocher des forums candauliste, de lire, de vous rapprocher des communautés et autres pages facebook pour lire, pour en être spectateur au début et poser vos questions aux personnes intéressantes par la suite. Prenez votre temps.
Vous souhaitez intervenir sur le sujet, libre à vous, c’est avec plaisir que le débat sera lancé.

Je rejoins les candaulistes

 

Catégories de l'article :
La rencontre

Coquin amoureux de la plume et des belles photos, Erosto, m’ est comme un petit boudoir coquin permettant de mettre par écrit les plaisirs sexuels, les histoires érotiques et les nombreux conseils coquins pour les couples, les hommes et les femmes qui aiment comme moi pimenter leur vie sexuelle et agrémenter les soirées torrides pour le seul plaisir du partenaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *