A la piscine

Salut, je m’appelle Mallku, j’ai 15 ans et je viens raconter une aventure qui m’est arrivé avec mon copain Sébastien au début du mois de juillet 2001. Nous avons passé tout un après-midi à la piscine avec les potes du quartier. On profite toujours de ce moment pour s’intéresser aux filles qui viennent avec nous. C’est vrai qu’à notre âge, Sébastien à 15 ans aussi, on a souvent le sexe raide dans nos maillots. Il y a deux ans, c’est lui qui m’a initié à la pratique de la masturbation et j’avoue que je n’hésite pas à me faire souvent mon petit plaisir. J’ai déjà connue une petite amie mais ça n’a pas dépassé le stade du flirt et je ne suis pas encore prêt pour aller plus loin. A la fin de l’après-midi, nous avons quitté la piscine car nous devions passer la soirée chez Sébastien. Au moment d’arriver dans les vestiaires, toutes les cabines où presque étaient occupées. Sébastien et moi avions déjà repris nos vêtements ; c’est alors qu’il m’a poussé dans une cabine en disant qu’il fallait gagner du temps.

Mon copain est toujours plus hardi que moi. J’étais à ce moment un peu inquiet. Sébastien était déjà nu. C’est vrai qu’il est plus développé que moi ; son sexe est bien proportionné et il a une jolie toison tout autour, avec une jolie paire de couilles qui pendent largement au milieu de ses jambes. Mon sexe est plus petit que le sien, ma toise est plus clairsemée, mais je sais que mes hormones vont faire le reste. Il me répète une nouvelle fois de me dépêcher et me retire mon maillot sans hésiter. Il m’avait l’air particulièrement excité à ce moment et me dit que je lui plais bien dans cette tenue d’Adam.

On s’est déjà vu plusieurs fois comme çà mais là, Sébastien prend une attitude différente. Il s’approche de moi et commence à m’enlacer avant de poser ses lèvres sur les miennes. J’aurais dû fuir mais j’étais comme tétanisé. Je suis appuyé contre le mur de la cabine et Sébastien me dit que je vais ressentir mieux que le bien que me procure souvent ma main en solitaire. Je vais te sucer me dit-il avec un petit sourire au coin de ses lèvres. Il descend lentement devant moi, son sexe est tendu à l’extrême, et approche ses lèvres de ma bite qui pointe vers le haut. Lentement, il touche mon gland avec sa langue avant de mettre un bout de mon prépuce dans sa bouche. Je sens déjà une sensation de bienêtre et Sébastien engouffre bientôt la totalité de mon sexe qui touche le fond de sa gorge. Sa langue tourne autour de mon gland et une excitation m’envahit. Son nez caresse légèrement les poils qui j’ai autour de mon sexe, ce qui procure une douceur en plus. Avec sa main, il caresse mes couilles ce qui ne fait qu’accélérer mon plaisir

Les mouvements de va et vient le long de mon sexe me font tordre de plaisir et je ne tarde pas à dire à Sébastien que je vais bientôt exploser dans sa gorge s’il m’arrête pas. Mais je ne sais pas s’il faut qu’il arrête tellement cette sensation inconnue jusqu’alors me procure un plaisir intense. Sans tarder et en gémissant doucement, je sens un jet de sperme qui envahit la bouche de mon copain, suivi de 3 ou 4 autres saccades. Une fois vidé de mon jus, Sébastien se relève et dépose un baiser sur mes lèvres. Sa bouche a une odeur sucrée et étrange. Il me dit merci et me dit qu’on va être en retard pour arriver chez lui. Tu ne diras rien dit-il avant de quitter la piscine, çà restera notre secret.

Auteur: mallku femmeofferte

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *