Un entretien d’embauche pas comme les autres

Après une longue discussion sur le net, j’appris que tu occupais un poste à la DRH dans ton entreprise….. C’est à ce moment précis que me vint l’idée de venir te rencontrer dans ton bureau. D’après ta description, tu éveilles en moi une grande excitation.

Le fait que tu portes des bas au quotidien, m’excite encore davantage car j’ai une grande passion pour cet objet de désir.

Je te propose donc de prendre RDV pour un pseudo entretien d’embauche, au sein de ta société. Le jour venu de l’entretien, je me présente au secrétariat et demande à te voir. Je porte un costume noir rayé afin de rendre crédible notre entretien. Je patiente quelques minutes puis la secrétaire me conduit à ton bureau. Elle frappa à ta porte, l’ouvre, et te préviens de ma présence. Tu lui demandes alors de me faire entrer et de nous laisser. Je prends place sur le siège te faisant face et je commence à étudier ta personne. Tu portes un tailleur jupe gris du plus bel effet. Au moment où tu te lève pour aller fermer la porte de ton bureau, j’aperçois la fente de ta jupe mais elle ne me permet pas de vérifier tes dires quant aux bas que tu portes.

Tu reprends place derrière ton bureau et je me navre déjà de ne pouvoir regarder tes jambes. Tu commences alors à me poser les questions classiques d’embauches et par la suite tes questions dérives sur mes mensurations. Je t’indique qu’il serait plus sérieux de vérifier de suite afin que le questionnaire d’embauche soit le plus exhaustif. Tu me demandes alors de sortir mon sexe et tu me donnes une règle afin que je la mesure. Mon sexe n’étant pas en érection, tu me demandes de me branler pour avoir la côte maxi de ma queue. Je commence alors à me caresser et tu te penches sur ton bureau pour observer la scène. En te penchant, j’ai le loisir d’observer ta poitrine ce qui stimule mon érection. Tu te lèves alors, et tu prends place sur le bureau face à moi. Une fois assise, tu croises les jambes, faisant remonter ta jupe très haut sur tes cuisses et me dévoilant le haut de tes bas. Mon excitation est encore plus grande et je sens mon plaisir arriver. Sachant que tu ne souhaite pas, dans un premier temps, avoir de rapport physique, je me lève et je m’approche de toi afin d’éjaculer sur tes jambes. Tu me regardes prendre mon pied, éjaculant en de long spasme sur tes bas….

Tu passes alors un doigt sur tes bas récupérant un peu de mon sperme et tu le glisses dans ta bouche afin de goûter ce nectar de vie.

Tu me demandes alors de te retirer tes bas, ce que je fais avec grand plaisir. Mes mains remontent le long de tes jambes et décrochent doucement les attaches de ton porte jarretelle puis je fais glisser lentement tes bas sur tes cuisses. Je retire tes escarpins afin de retirer un de tes bas. Je recommence la même manipulation avec ton autre jambe. Une fois dévêtue de tes bas, tu me dis que je peux les garder. Ta proposition me ravit mais j’aimerais néanmoins que tes bas portent ton odeur intime. Tu acceptes ma requête, tu relèves ta jupe et tu glisses la paire de bas dans ta culotte. Tu me demandes ensuite de te caresser au travers de ta culotte et de tes bas ! Ma main se pose sur l’étoffe de ta culotte et commence une douce caresse ce qui semble te ravir à la vue de tes reins venant à la rencontre de ma main. Tu me dis que cette sensation nouvelle est très plaisante et je te propose de renouveler l’opération lors de notre prochain entretien. Je continue donc à te caresser au travers de cette couche d’étoffe et je commence à sentir ton jus traverser et se répandre sur mes doigts. Je change alors de main et je porte la première à ma bouche pour goûter ton intimité. J’adore le goût de ta chatte qui se diffuse dans ma bouche. Ton bassin commence à onduler sous ma main et vois tes yeux se fermer. Tu saisis ma main et tu la presses fortement contre ta chatte tout en ondulant et en gémissant fortement. Une fois les spasmes de plaisir passés, tu me reprends la main et la glisse dans ta culotte en me demandant de reprendre ce qui m’appartient. Je saisis donc la paire de bas et je la retire doucement en la frottant bien sur tes lèvres afin de récolter un maximum de jus. Une fois sortit de ta culotte, je portas les bas sur mon visage afin de humer pleinement cette saveur si excitante.

Tu me donnas rendez vous pour un autre entretien et je me présentas une nouvelle fois à ton bureau. Cette fois ci, je portais un pantalon de costume mais j’avais omis de mettre un caleçon afin que tu puisses voir la moindre variation de mon sexe…..

En m’installant une nouvelle fois face à toi, une chose me frappa de suite, c’était la longueur de ta jupe. Cette fois-ci, elle semblait si courte, que l’on apercevait la démarcation de tes bas.

Sur un ton sec tu me demandas si je voulais ce poste ! Jouant le jeu, je te répondis que oui. Tu me dis alors baisse ton pantalon et branle toi ! Décidément tu sembles prendre goût à me voir me caresser. Par contre tu prends directement place devant moi sur le bureau et tu écartes amplement les cuisses afin de me dévoiler ton intimité. Mon érection augmente et mon sexe est tellement dur qu’il me fait mal.

Tout en me regardant me caresser, tu relèves une jambe et tu glisses ta main entre tes cuisses. Tu passes alors un doigt dans ta fente et tu le portes à ta bouche en le suçant goulûment. Ta main repars entre tes jambes et tu glisses deux doigts puis trois dans ta fente déjà détrempée.

N’y tenant plus, je m’approche de toi et je te pose une main sur la cuisse. Tu écartes alors davantage les jambes et tu retires ta main afin que je prenne le relais ! Mes doigts remontèrent le long de tes bas et continuèrent leur progression vers cet antre de plaisir. Je te mis un doigts puis un deuxième et je commença un mouvement de va et viens. Pendant ce temps, tu as défait la veste de ton tailleur et une fois tes seins libérés, tu commenças à les caresser vigoureusement.

Peu de temps après, ma bouche pris le relais de mes doigts et ma langue se mit à parcourir toute la longueur de ton sexe tout en s’attardant sur ton clito.

Mes doigts s’alternant avec ma langue, ton plaisir ne fut pas long à venir et tu basculas la tête en arrière au moment même ou ton corps fut secoué par des spasmes de plaisirs.

Une fois remise de tes émotions, tu me repoussas dans le fauteuil et ta tête plongea entre mes cuisses aspirant vigoureusement mon membre d’une seule traite. Tes mains parcourant mes bourses et cette langue agile et experte parcourant la hampe de ma queue me mit dans tous mes états. Je pris ta tête entre mes mains afin de te faire ralentir la cadence pour ne pas éjaculer trop rapidement dans cet antre de douceur qu’est ta bouche.

Après un bon moment de cette habile caresse, je te demandai de te relever et de te pencher en avant sur le bureau. Tu t’installas, le buste penché au dessus de ton bureau en me tendant ta superbe croupe. Je releva ta jupe et commença à te caresser les fesses.

Je glissa mon sexe entre tes cuisses et commença à frotter mon gland à l’entrée de ton sexe lubrifié. Tu passa alors une main entre tes cuisses et força mon sexe à te pénétrer de suite. La douceur et la chaleur de ton intimité me poussa à commencer un mouvement de bassin ondulant, pendant que d’une main je te caressais les seins et de l’autre je t’effleurais ton bouton de plaisir. Ainsi pénétré et branlé, ton plaisir ne tarda pas à venir, mais ne voulant pas aller trop vite, je délaissa ton clito et arrêta mon va et viens.

Une fois ton plaisir redescendu, je recommençai mon travail et j’amplifiai le mouvement pour t’amener au plaisir en même temps que moi. Ma main ayant repris aussi le chemin de ton entrecuisse afin de reprendre ta masturbation, je sentis tes reins me donner de grands coups oscillatoires et je t’empoignai les hanches afin de finir dans une cadence infernale. Je te demandai de rester dans cette position, et je repris ma place dans le fauteuil admirant ta croupe et tes jambes d’un galbe parfaites sur lesquelles dégoulinait mon sperme.

Auteur: David bunehome

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *