Une sortie au ciné

Voici une autre histoire qui nous est arrivée à mon épouse, Céline et Moi.

C’était une fin de journée d’été très chaude, il faisait étouffant et nous avons donc décider d’aller au cinéma. La salle serait climatisée, c’était l’idéal. On se changea, je mis juste un bermuda et un T-Shirt, quant à Céline elle enfila une robe à petites fleurs bleues mi-longue et un décolleté pas trop prononcé, style campagnarde. Elle n’était pas particulièrement sexy mais elle était jolie, d’autant plus qu’elle n’avait pas mit de sous-vêtements.

Après un petit tour en ville, nous voilà devant le cinéma. Mais qu’allons-nous choisir? Rien ne nous attirait en particulier, on se décida donc pour un film d’action. Il était sorti depuis quelques semaines et donc la salle ne serait pas surchargée et nous pourrions ainsi mieux profiter de sa fraîcheur. Nous trouvons la salle déserte à notre arrivée, si ce n’est une personne au deuxième rang. Nous décidons de nous isoler au fond en haut à droite, à l’opposé de l’entrée. Nous n’avions aucune arrière pensée, mais c’était notre habitude de nous isoler le plus possible pour regarder un film sur grand écran.

Au commencement de la séance, deux personnes s’était ajouter à nous., je suppose un père avec sa fille car elle devait avoir environ 20 ans et lui la quarantaine. Et ils se sont assis deux rangées devant mais plus au centre. Les lumières se sont éteintes et Céline m’attrapa le bras et posa sa tête sur mon épaule. Le film n’était pas particulièrement fantastique si bien que nous avons décroché assez vite pour nous occuper l’un de l’autre. Au début juste quelques caresses et baisers, mais rapidement nous avons été plus loin. Céline avait relevé sa robe jusqu’à sa taille et j’avais extrait mon sexe de mon bermuda. Nous avons commencé à nous caresser mutuellement et rapidement j’ai senti qu’elle mouillait, d’autant plus que mon sexe avait une érection particulièrement impressionnante cette fois et ça devait l’exciter aussi.

N’ayant plus aucun intérêt pour le film, elle se faufila entre mes jambes, prit ma queue en main et la fourra dans sa bouche pour commencer une bonne fellation.. Tout se faisait discrètement, mais nous avons été capté quand la jeune fille se leva pour sûrement aller aux toilettes. En effet nous ne l’avions pas remarquée car nous étions trop occupé, mais à son retour, elle glissa quelques mots à son « père » et celui-ci se tourna vers nous en essayant d’être discret. Comme il n’y eut aucune autre réaction, nous avons inversé les positions et maintenant, c’était moi qui était entre les cuisses de ma femme et lui léchais la chatte. Je lui titillais aussi clitoris tendis qu’elle se cambra montrant qu’elle avait un orgasme. Mais les petits gémissements qu’elle émettait durent nous trahir une nouvelle fois. Lorsque je me releva, je pus apercevoir que le « père » et sa « fille » s’étaient déplacé, sûrement pour mieux nous voir car ils étaient maintenant à quelques sièges de nous sur la même rangée.

Ils avaient eux aussi lâché le film puisqu’elle était penchée sur lui et avait sa bite en bouche. Tout en le suçant, je devinait qu’elle nous regardais.

J’ai demandé à mon épouse si elle les avaient remarqué. Elle me répondit : « oui, je les ais vu venir s’asseoir et sincèrement, je suis excitée de les voir et de savoir qu’ils nous regardent ». Je ne sais pas pourquoi, mais alors je lui propose qu’elle aille les rejoindre pour le sucer. Elle me regarde, se lève et se dirige vers le couple. Je la vois s’agenouiller entre les sièges et maintenant elle sont deux à lui tailler une pipe. A mon tour je me rapproche, et je m’assieds derrière ma femme pour glisser ma main sous sa robe et lui caresser la chatte.

La jeune femme lève la tête et glisse quelques mots à l’oreille de Céline qui acquiesce. Elle se lève donc et vient écarter mes jambes. Elle se baisse sort mon sexe et l’engloutit pour me faire un bonne fellation. Simultanément mon épouse avait fait de même avec l’homme. Mais elles ont décidées de tout faire en même temps, car lorsque ma partenaire se lève pour ôter son T-Shirt et faire tomber sa jupe, mon épouse fait de même avec sa robe. Comme par hasard toutes les deux n’avaient aucun sous-vêtement. Elles étaient nues, debout devant nous. Elles se penchèrent pour nous offrir leurs seins. Je saisi ceux qui se proposaient à moi, ils remplissaient bien chacune de mes mains, Je les ai massé pendant qu’elle faisait glisser au sol mon bermuda et qu’elle passait par dessus mes épaule mon T-Shirt. En jetant un coup d’œil autour je constate que nous sommes maintenant tous les quatre complètement à poil. Ayant une chatte juste devant moi, je me laisse glisser du fauteuil pour la lui lécher. Elle me prit la tête entre ses mains pour l’enfoncer le plus profondément possible. Je lui saisi le clitoris pour le faire rouler entre mes lèvres. Je sens qu’elle va bientôt jouir et en effet, après quelques instants elle se cambre et tout son corps se mit à tressaillir. Mais je ne relâcha pas mon étreinte sur son sexe si bien quelle eut un deuxième orgasme dans la foulée. Pendant ce temps mon épouse devait avoir subit le même traitement, car elle aussi était parcourue part toute une série de soubresauts.

A elles maintenant de prendre les commandes, chacune se tourna pour venir littéralement s’asseoir sur une bite. En rythme, elles se sont laissé glissées jusqu’à engloutir complètement nos sexes. La jeune femme que j’enfilais participait activement. C’est elle qui lustrait ma bite avec sa chatte, elle était tellement fougueuse que je sentait mon jus monter, elle stoppa quand elle le remarqua aussi et se retira pour se faire maintenant enculer. Elle commença doucement, puis accéléra régulièrement pour finir par se défoncer le cul sur mon pieu. La je ne pus me retenir et lui envoya tout ce que j’avais dans les entrailles. Quand elle senti cette crème chaude en elle, elle jouis pour la troisième fois. Encore une fois je ne peux que supposer que ma femme ai subit le même sort, car elle était affalée sur le dossier du siège avant complètement épuisée. Pour finir en beauté, elles se sont mutuellement léché le cul pour récupérer notre jus qui en coulait. Elles arrêtèrent dès que l’on entendit le générique de fin. Et c’est quand les lumières se rallumèrent que nous avons tous remarqué que le dernier spectateur était au bout de la rangée en train de se rhabiller. En passant où il était nous avons remarqué que lui aussi avait prit son pied.

En sortant du cinéma, nous avons fait connaissance avec Julie et Frédéric. Et autour d’un verre nous avons appris qu’ils étaient oncle et nièce. Nous nous sommes revus à quelques reprises, mais uniquement pour des séances de ciné entre amis qui toujours ont été chaudes, voir très chaudes quand nous nous étions repérer.

Auteur: Marsinko

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Très bandant ! Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *