Un week-end entre amis

Je m’appelle Jean et je vais vous raconter une aventure qui m’est arrivée à la fin de mes études secondaires.

A l’époque nous étions une bande de trois amis , Chris, Fabian et moi, nous avions le même âge, 18 ans et nous étions dans la même classe. Nous avons lié connaissance, car nous étions originaire de la même ville et tous les jours nous prenions le train ensemble pour aller à notre école, qui était à 35 min en train et puis un peu de marche.

Mais cette complicité ne s’arrêtait pas à là, les week-end nous nous retrouvions régulièrement les uns chez les autres ou encore pour sortir en ville, cinéma, bars, drague maladroite etc… Mais cette fois là, nous allions être surpris de la tournure qu’allait prendre notre fin de semaine.

Nous avions comme passions commune les jeux de rôles sur plateau et même si nous avions déjà organisé quelques rencontre, cette fois nous voulions marquer le coup, et nous avions nous créé notre propre scénario. Le tester et régler les derniers détails allait prendre du temps. C’est pourquoi nous avions demander à la mère de Chris, Ilde, si nous pouvions dormir le week-end chez elle.

C’était une femme dans la fin de la trentaine, elle faisait environ 1,75m et avait une silhouette élancée. En fait elle était superbe et lors de nos conversations, nous avions tous déjà fantasmé de la voir dans le plus simple appareil, seul Chris avait eu se privilège et il ne nous en voulais pas, il était fier de la beauté de sa mère. Dans un premier temps, elle hésita, en effet que dirait-on d’elle si elle si trois jeunes hommes venaient loger chez elle ? Mais nous avions insisté car nous n’avions pas d’autres solutions. Si bien qu’elle accepta et nous sommes donc arrivé chez elle le vendredi après l’école, nous avions juste prit le temps de repassé chez nous pour prendre quelques affaire pour le week-end.

C’est très gentiment qu’elle nous accueillis , nous donna quelques consignes et règles, pas fumer, pas d’alcool faire attention au bruit surtout le soir pour ne pas déranger les voisin etc… elle voulait garder le contrôle de la situation. Après l’avoir rassurée, elle nous montra la chambre, c’était celle de Chris et elle l’avait arrangée pour que nous puissions tous les trois y dormir. Elle nous invita à déposer nos affaires et nous invita à venir prendre une collation. Même si on avaient déjà eu l’occasion de parler avec elle, cette fois elle nous montra plus d’intérêts, elle voulais savoir comment ça allait à l’école, ce que faisions quand nous sortions ensembles et d’autres chose similaires, elle nous demanda même si nous avions une petite amie. Fabian et moi lui avons répondu « oui », Chris, lui répondit pas, il savait que nous mentions et sa mère savait qu’il certainement qu’il n’avait pas de copine. Pour ne pas continuer sur ce sujet, Fabian lui demanda de nous parler d’elle. Elle était néerlandaise et avait 38 ans, elle avait perdu son mari il y a 4 ans et depuis vivait seule avec son fils.Même si elle avait hésiter, elle était contente de nous accueillir chez elle pour mieux connaître les amis de son Chris. Mais nous insister pour pouvoir commencer et elle nous laissa nous installer sur la table de la salle à manger. Nous nous sommes plongé dans notre jeu si bien que nous furent surpris quand elle nous appela pour dire que le dîner serait bientôt prêt. Nous avons ranger nos affaires et avons dresser la table. Encore une fois ce repas fût l’occasion de parler , mais pour ne pas trop dévoiler notre inexpérience avec les filles, à 18 ans, nous étions gêné, nous avons orienté la conversation sur elle. Çà ne la gênait apparemment pas de nous dévoiler sa vie, elle entra même dans les détails et les expériences plus intimes. Ses origine Néerlandaise devaient expliquer cette pudeur beaucoup moins présente chez elle. Pas étonnant que Fabian et moi, je crois que Chris aussi nous furent excités par ses récits. Pour preuve il aurait suffit d’être sous la table et de voir la bosse qui apparaissait dans le pantalon de chacun. Mais heureusement le repas arrivait à sa fin et Ilde nous demanda d’aller nous laver et nous mettre en pyjama. Elle allait ranger la table , après elle aurait bien voulu que nous passions cette soirée ensemble devant la TV. Nous aurions tout le temps le reste du week-end pour nous occuper de notre jeux.

Nous sommes montés nous laver et en nous habillant dans la chambre nous avons discuté des effets que la discussion du repas avait eu sur nous, nous nous sommes même montré nos bites en érections. Ilde nous appela pour savoir si la salle de bain était libre, car elle aimerait elle aussi se changer avant d’entamer la soirée. Nous acquiescèrent et elle monta En passant devant la chambre, elle entrouvrit la porte pour nous dire que nous pouvions descendre et l’attendre dans le salon, heureusement nous avions remis notre sexe à sa place. Mais à son regard on s’est douté qu’elle soupçonnait quelque chose.

Nous avons attendu quelques minutes et étions sur le point de descendre quand Fabian remarqua que la porte de la salle de bain n’était pas complètement fermée. On se regarda, Chris nous fit signe de la tête sue non, mais nous nous sommes avancé pour essayer de voler quelques images d’une femme nue. Nous nous sommes arrêté derrière la porte et avons écouté avant d’aller plus en avant, l’eau de la douche coulait, donc si nous étions discret, nous pouvions essayer passer la tête. L’image devait être burlesque, la têtes de trois pervers, les unes au-dessus des autres passant par entrebâillement de la porte pour regarder une femme prendre sa douche à travers une vitre de douche complètement recouverte de buée. Mais rien que l’imagination nous fit à nouveau bander tous les trois.

Avant qu’elle ne sorte, nous nous sommes dépêcher d’aller Fabian et moi nous sommes installés dans le divan et Chris dans le fauteuil. On tentaient de cacher avec nos mains, nos érections quand Ilde fini par nous rejoindre. Elle avait enfilé un peignoir en soie qui cachait maladroitement une nuisette suffisamment transparente pour faire travailler notre imaginations. Décidément comment allions nous pouvoir cacher notre excitation ? Nous avons cru être sauvé quand elle nous proposa une couverture, mais elle en profita pour demander si nous pouvions lui faire une place,le fauteuil étant prit. Elle se mit entre nous deux et remonta ses jambes sur le divan. Elle éteignit la lumière et nous proposa de regarder comédie. Je ne sais pas comment elle avait choisi le film, mais cette comédie était une parodie où les références au sexe étaient assez nombreuses. Décidément, cette soirée était chaude et cela ne faisait que commencer. Fabian et moi nous sommes dans la m^me position que Ilde, c’était la meilleure façon d’être discret. Mais voilà, ce divan n’était pas non plus immense et les contact furent inévitables. Vu qu’elle sursauta, je supose que ce fut Fabian qui du la toucher involontairement en premier, voyant cela Chris se leva vint s’asseoir devant sa mère et posa sa tête contre ses genoux, si bien que Ilde bougea et sa cuisse entra en contact avec mes pieds, elles étaient dénudée car le peignoir s’était ouvert et la nuisette était courte. Vu la promiscuité sur ce divan elle ne réagit pas. Mais plus la soirée avançait, plus le film nous chauffait et plus les contacts fortuits étaient nombreux. N’en pouvant plus je m’aventura à poser ma main sur mes pieds tout en laissant dépasser mes doigts pour qu’ils caresse sa cuisse, je sentis qu’elle fut surprise et nos regards se croisèrent, je ne lu toutefois aucune interdiction dans ses yeux si bien que j’ai intensifié mes attouchements et ce fut ma main entière qui courrait maintenant sur sa cuisse et mes doigts glissaient doucement dans son entrejambe. Fabian et Chris remarquèrent le manège et eux aussi en profitèrent. Fabian avait passé sa main dans son dos et lui caressait le haut des fesses, quand à Chris il avait tiré la couverture, et même si c’était sa mère, il couvrait ses jambes de baisés, cela eu aussi pour conséquence de dévoiler no érections, chacun nous avions la bite qui poussait à la limite l’élasticité de notre pyjama. Ilde ne savait plus quoi faire, pour nous et pour elle, le film n’avait plus aucun intérêt. Elle fixait nous fixait chacun à notre tour, attendant peut-être que l’on dise quelque chose, mais nous nous sommes tût. Tous en la fixant, nous allions de plus en plus loin dans notre exploration de cette femme. Chris venait de tirer les jambes de sa mère pour qu’elle soit assise et tout en lui léchant l’intérieur des cuisses, il écartait de plus en plus ses jambes. Fabian qui était sur sa gauche remontait sa main dans dos et par la même occasion souleva sa nuisette au-dessus de ses seins, il se pencha et posa plusieurs baisés dessus avant de lui sucer le téton. De mon côté Je glissait maintenant mes doigts sur son intimité et lui écartant les lèvres, titilla son clitoris. Je posa également des baisés sur son seins avant de lui sucer son autre téton. Ilde se laissait maintenant complètement faire, sauf quand elle senti que le visage de son fils s’approchait trop de sa chatte, elle posa ses mains sur sa tête pour l’empêcher d’aller plus en avant. C’est à ce moment que Fabian et moi d’un même geste avons saisi chacun une mains pour la poser sur nos bites qui maintenant trônaient bien droite entre nos jambes.Nous lui avons également écarté les cuisses et Chris pu ainsi poser des baisés sur la chatte de sa maman, il la lécha, lui suça le clitoris et alla jusqu’à enfoncer légèrement sa langue dans son vagin. Elle commençait à laisser échapper quelques gémissement tout en nous branlant.

Ilde reprit ses esprits et nous demanda d’arrêter. On la regarda ne sachant que faire et elle nous dit « Voulez-vous vraiment continuer ? Je suis ta mère, Chris et et je pourrais être votre mére à vous deux! Nous lui avons répondu que si nous avions étés jusque là, ce n’étaient pas pour renoncer maintenant, mais que l’on ne voudraient pas la mettre mal à l’aise. Mal à l’aise, elle l’était, mais elle se sentait aussi responsable de la situation.

« En plus vous m’avez excitée et je ne sais pas quoi faire ! »

« Maman, moi je sais dit Chris, cela fait longtemps que tu n’as eu quelqu’un dans ta vie j’aimerai que tu accepte de prendre du plaisir avec nous. »

« Bon d’accord, mais cela devra rester entre nous et ce sera la seule fois . Allez suivez-moi on sera plus à l’aise dans ma chambre. »

Nous nous sommes levés et l’avons suivie jusque dans sa chambre. Elle avait un double lit XXL. Elle fit touber son peignoir et sa nuisette, elle était entièrement nue devant nous. Son corps était bronzé, elle devait faire de l’intégral car aucune marque n’était visible, ses seins étaient dressés et ses tétons pointaient. Sa chatte, elle, était trempée et épilée de prés. Elle nous regardait et nous demanda de nous mettre nous aussi à poil. Nous voilà allié comme des sardines avec la queue dressée vers le ciel. Ilde nous assis sur le bord de son lit et tout en nous branlant, elle commença par faire une pipe à Fabian qui était au milieu et elle passa de l’un à l’autre au fil de ses envies, nous ne bougions pas, nous profitions seulement qu’elle soit devant nous pour lui caressé les seins. Nous allions éjaculé quand elle arrêta, se coucha sur le lit et nous demanda de nous occuper d’elle. Chris lui lécha les seins, Fabian lui caressa le visage avec sa bite et moi je fourra ma tête entre ses cuisses pour lui lécher la chatte et sucer son clitoris. Fabian me rejoignit et lui fourra deux doigts dans la chatte ainsi qu’un dans le cul. Ilde se mit à gémir de plus en plus, elle en redemandait. « Faites comme vous voulez, mais prenez-moi les mecs, je veux être votre chose, votre vide couilles. Cette mots de plus en plus vulgaire nous excitaient encore plus et j’entrepris de me placer entre ces jambes, de poser ma queue sur sa chatte et de commencer à pousser. Ma bite s’arque bouta un peu et puis s’enfonça doucement dans l’intimité d’Ilde, elle avait saisi la queue de mes amis et en branlait pendant qu’elle suçait l’autre. C était ma première fois et maladroitement je commençait mes vas-et vient dans sa chatte, elle était pour son agé étroite et elle me serrait bien la bite. J’accélérais à chaque aller-retour et je fini par la remplir de tout mon foutre, pendant ce temps, c’était Fabian qui se vida dans sa bouche et Chris lui recouvrit le visage de sa semence. Nous n’avions pas sût la faire jouir, mais elle était satisfaite que nous nous ayons jouis.

Elle nous envoya tout d’abord Fabian se laver, pendant ce temps elle nous nettoya la bite à Chris et moi. Ce fut ensuite à nous d’aller nous laver, après quoi nous sommes retourné dans notre chambre, mais ce fut difficile de s’endormir en cependant à toute cette soirée.. C’était la première nuit d’un long week-end.

Si le récit de ma première relation sexuelle vous à plu je vous raconterait la suite bientôt, car nous ne nous sommes pas arrêté là !

Auteur: Marsinko

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *