Un cadeau inoubliable pour la mariée

Juchée sur ses hauts talons, vêtue de sa robe de mariée, Isabelle avait les larmes aux yeux de se marier en ce jour, c’était sans compter sur le retour de son ami d’enfance. Arrivant comme un chevalier avec sa limousine de location en guise de cadeau de mariage, il la surprend tout de blanc vêtue sur le perron de la porte. Bien des années ont passées depuis leurs dernières rencontres, mais les premiers émois et les souvenirs d’amour d’enfance reviennent en tête rapidement. Sanglotant à moitié en voyant Michel, son ami, elle l’invite à entrer et profite de l’occasion pour parler. Elle lui raconte qu’elle aime son futur époux, mais qu’elle a bien peur de ne plus pouvoir profiter de la vie. L’envie de profiter de sa sexualité, de ses amies, de ses conquêtes, est grand, elle a besoin de sentir désirée et aimée le temps d’une rencontre.

Toujours aussi sexy et désirable, encore plus dans cette robe blanche au décolleté vertigineux, Michel ne peut s’empêcher de se rapprocher d’elle et observer très attentivement sa poitrine qui monte et descend au rythme des sanglots.

-Comment te faire comprendre que le mariage est une bonne étape de la vie ? Comment te consoler pour que tu profite de cette journée magique ? dit il tout en se rapprochant d’elle pour la prendre dans ses bras.

La tête d’isabelle sur l’épaule, Michel l’enserre dans ses bras puissants et laisse ses mains parcourir ses épaules dénudées. Isabelle se calme enfin, se reprend et arrête de sangloter. Les mains de Michel continuent de parcourir les épaules d’Isabelle en commençant à descendre pendant que les mains d’Isabelle palpent les fesses de Michel. La tête tournée vers les lèvres de Michel, elle rapproche sa bouche et se met à l’embrasser goulument, à pleine bouche, en cherchant sa langue. Le malaise s’estompé rapidement pour ne plus laisser de place qu’à se baiser fougueux et bientôt interdit par le mariage.

Un regain de conscience leur fait comprendre que ce qu’ils font n’est peut être pas la meilleure chose à faire en l’instant. Isabelle s’assoit sur le bord du lit, face à l’entrejambe de Michel qui recommence à lorgner sur ses gros globes emprisonnés dans la robe de mariée. Le pantalon grossit à vue d’œil, juste à quelques centimètres de la bouche délicate d’Isabelle. S’en est trop. Elle pose sa main sur son sexe en érection qui ne demande qu’à être libéré de ce caleçon devenu trop petit. En quelques instants, elle prend en bouche ce sexe si long et épais qu’elle n’avait pas touché depuis longtemps. Michel s’occupe d’ouvrir la robe de mariée pour en sortir ses gros seins bien fermes de jeune femme, et future épouse.

Allongée à moitié nue sur le lit, les jambes remontées, Michel se met à titiller du bout de la langue la vulve de la jeune femme.

-Prends-moi ! Lèche-moi comme tu sais si bien le faire ! Je te veux en moi avant le mariage !

Il n’en faut pas plus à Michel pour lui bouffer la fente du mieux possible et offrir le premier orgasme de l’après midi. Après ce premier orgasme bienfaiteur, Michel prend les choses en main et ordonne à Isabelle de lui sucer la bite comme auparavant.

-Suce-moi ! Et pas n’importe comment, je me souviens que tu es très douée de la langue. N’oublie pas de me gober les couilles comme une gourmande !

Isabelle s’exécute bien volontiers en mettant tout son cœur dans cette pipe pendant qu’il en profite pour lui masser les cheveux. Il finit par lui maintenir la tête fermement en lui baisant la bouche. Une irrumation en bonne et due forme qui interpelle Isabelle, mais qui se laisse faire.

-Tu veux garder un souvenir de ta vie de jeune fille avant le mariage ! Je vais t’offrir ce qu’il faut cette après midi, après tu iras te marier avec mon bon souvenir !

 

Retourner sans ménagement sur le bord du lit, il lui colle la tête dans les draps et vient placer son gland sur l’entrée de la vulve d’Isabelle. Un bref coup pour lui décoller les lèvres intimes avant de la pilonner en profondeur par des puissants coups de boutoirs. Les couilles de Michel claquent sur son clito gonflé et turgescent. La chambre résonne des coups de boutoirs et des gémissements de plus en plus intenses d’Isabelle. Michel offre ainsi deux orgasmes coup sur coup à Isabelle, sans éjaculer pour autant. Toujours en position de levrette, elle n’en peut plus, elle veut se préparer pour la mariage maintenant qu’elle à jouit une dernière fois.

 

-Voilà mon dernier cadeau inoubliable ma chère !

Lui bloquant la tête et les hanches, il pointe son gland sur le petit trou d’Isabelle. Elle n’a jamais voulu se faire sodomiser.

-Non, laisse moi, je n’ai jamais voulu, et je ne veux toujours pas !

-Tais-toi et profite !

Un premier coup pour glisser son gros gland violacé, quelques secondes de pauses pour adapter l’étroitesse de l’anus et d’un coup, il lui colle le reste de sa bite. Des grands cris de douleurs se font maintenant entendre.

– Caresse-toi la vulve, tu vas apprécier.

 

Maintenant que le plus dur est fait et qu’elle n’a pas d’autre choix que de se laisser faire, Isabelle se masturbe tout en encaissant les coups de plus en plus violents dans son petit trou serré. Sortant et re-rentrant avec violence, l’anus n’a même pas le temps de reprendre sa taille initiale avant que cette puissante bite revienne lui perforer les intestins. Un dernier assaut et Michel se répand en elle par de puissantes giclées de semence.

 

 

Etendue sur lit, exténuée par cette baise improvisée et cette sodomie douloureuse, il faut quelques minutes à Isabelle pour récupérer. Le temps nécessaire à Michel de se réajuster avant d’aller à la cérémonie.

-Rhabille-toi belle Isabelle, ton mariage ne va pas tarder. Comme tu le vois, je suis un peu plus performant qu’il y a quelques temps. C’est avec plaisir que je serais toujours là pour toi, et ton joli petit cul. Profite de ton mariage, je vais aller saluer ton futur époux et le féliciter.

-Ne…Ne lui dis rien ! Je suis heureuse que tu sois passé, en effet, mais ne lui dis rien. J’ai apprécié que tu passes, même si tu m’as violée par les fesses.

-Je ne dirais rien à ton mari si tu me réserves tes fesses après le mariage.

La célébration de mariage se déroule, la soirée commence. Les jeunes époux dansent à l’ouverture du bal. La soirée s’éternise, les bouteilles de champagne coulent à flot. Michel sodomise une dernière fois Isabelle pour aujourd’hui avant de la donner à son nouvel époux pour la nuit de noce.

Auteur: Aurelien

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.