Trouver son point G

Certaines de nos amies les femmes peuvent aisément stimuler leur point G, alors que d’autres le cherchent encore et toujours, ou d’autres encore, ont besoin d’un jouet érotique recourbé pour y parvenir…. Quelques conseils peuvent se révéler utiles lorsqu’il s’agit de découvrir son point G, et sans stress.

Avant toute chose, il faut savoir que le point G, localisé et identifié par Ernst Gräfenberg courant des années 40, est encore très mal connu de tous, et bon nombre de personnes se posent des questions à son sujet. Zone érogène très sensible, il est logé dans la paroi supérieure du vagin, au niveau de son premier tiers antérieur.

C’est bien joli tout ça, mais comment trouver le point G alors ?

La façon la plus simple est encore de prendre la position assise ou à genoux, de façon à pouvoir insérer ou un deux doigts dans le vagin, en les dirigeant vers le haut. Il s’agit de chercher une petite zone granuleuse, qu’il faut masser fortement, à un moment, une partie enflera, c’est là le point G. Mais attention, il est important d’exercer une bonne pression, les caresses douces et un peu nonchalantes sont totalement insuffisantes.

Un indice qui vous indique que vous êtes au bon endroit… L’envie d’uriner, puisque le point G passe devant l’urètre, le même conduit qui mène à la vessie. Il vous faudra passer au-dessus cette envie d’aller vous soulager et maintenir la stimulation de la zone, sans quoi vous perdriez toute excitation.

Il faut donc le masser fortement, et les premières fois ça peut prendre beaucoup de temps. Mais qu’à cela ne tienne, car au fur et à mesure que l’excitation monte, le point G se gonfle, s’agrandit, et lors des orgasmes, il peut avoir doublé de volume. Autant dire que le plaisir est immense !

Auteur: iris

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.