Rencontre dans le parc

C’était une chaude soirée du mois d’août, un samedi.

N’ayant pas grand chose à faire ce soir là je suis allé dans un bar de danseuses pas loin d’où je demeurais. Après un bout de temps, quelques verres et quelques danses je n’avais plus beaucoup d’argent et j’ai décidé de rentrer chez moi. Je demeurais dans ce temps là en face d’un parc et j’avais déjà remarqué que des couples s’y rendaient parfois, tard les soirs de fins de semaines, pour faire l’amour dans des petits coins tranquilles. Comme il était un peu passé minuit et qu’il faisait beau et chaud c’était donc une soirée parfaite et vu que j’étais déjà excité par ma soirée j’ai décidé d’aller faire un tour.

J’ai fait le tour des endroits où je savais que les rencontres se faisaient mais, pas chanceux, il n’y avait personne. J’ai tout de même décidé de m’asseoir sur un banc dans un endroit où je pourrais à la fois voir si quelqu’un arrivait et près d’un bosquet où je pourrais me dissimuler au besoin.

J’ai fumé une cigarette et je profitais de la belle soirée quand j’ai vu quelqu’un arriver, un gars seul. Tout comme je l’avais fait précédemment, il fait le même tour que moi et en passant devant moi je l’ai reconnu, je l’avais déjà rencontré dans un party chez des amis malgré que je ne le connaissais pas vraiment.

Nous nous sommes salués et il s’est assis à côté de moi, à ma droite. On a jasé de tout et de rien pendant un certain temps, fumé une cigarette tranquillement.

Puis à un moment donné la conversation est tombée sur ce que nous faisions là et on a commencé à parler de couples qu’on avait déjà vus.

Il a alors commencé à me décrire le couple qu’il avait vu la semaine précédente. J’avais déjà vu ce couple, une belle brune mince avec des beaux seins et un gars assez bien bâti.

Et il décrivait vraiment très bien ce qu’il s’était passé, tellement en fait bien que je pouvais facilement les imaginer et les voir faire l’amour là, à quelques pas.

Je deviens de plus en plus excité et quelque peu inconfortable.

C’est alors que je remarque qu’il se caresse par dessus son short, je vois même poindre l’extrémité de son pénis contre sa cuisse.

Il continue de narrer, le couple est nu, la fille est à quatre pattes et le gars la prend en levrette, les seins de la fille bougent avec chaque coup de rein de son amant.

Mais je n’entends plus que d’une oreille et l’image du couple se mêle à ce que je vois devant moi.

Puis il arrête de raconter et je sais qu’il me regarde, mes yeux quittent son short et croisent son regard. Je suis gêné. Je ne sais plus où regarder.

Et je le vois descendre son short à mi-cuisse, libérant son pénis qu’il commence à caresser.

L’alcool aidant probablement je décide de faire de même, je détache mes pantalons et les descend un peu pour sortir mon pénis que je commence à caresser.

Nous sommes là, tous les deux bien bandés en train de nous masturber puis, tout d’un coup, il me touche de sa main gauche et commence à me caresser. Je prends alors son pénis dans ma main droite et nous commençons à nous masturber mutuellement. Pour la première fois de ma vie je tiens dans ma main un pénis en érection autre que le mien.

Je sens la chaleur de son pénis dans ma main pendant que je le caresse et je le sens faire de même sur moi, me masturber d’une manière différente de celle que j’utilise d’habitude.

Et je vois poindre une goutte liquide à l’extrémité de son gland.

Par désir et par bravade aussi je me penche et je passe ma langue sur son gland pour le goûter.

Et j’ai envie d’aller plus loin mais je me sens aussi un peu pris dans mes pantalons. Je me relève et je laisse tomber mes pantalons jusqu’à mes chevilles. Je suis alors debout devant lui, mon pénis est dressé, et avant que j’aie eu le temps de me rasseoir il s’avance et il goûte mon pénis du bout des lèvres.

Je ne sais plus que faire, j’ai le goût d’enfoncer mon pénis dans sa bouche mais j’ai hésité et déjà sa bouche n’est plus là.

Je me rassoies et je me débarrasse de mes pantalons et il en fait de même.

Je recommence à la caresser mais comme je me penche à nouveau pour le reprendre il me retient et me dit que nous serions certainement mieux un peu plus à l’abri.

Nous nous dépêchons alors vers un petit bosquet, nos pantalons dans nos mains.

Sitôt rendus nous nous étendons au sol et nous commençons à nous caresser.

J’ai son pénis devant moi et je commence à le caresser doucement, à laisser mes doigts explorer la peau sensible tout autour de la base de son pénis, prendre ses testicules dans mes mains et toucher à son pénis chaud et dur.

De son côté il fait de même avec moi. L’excitation monte et bientôt je commence à promener lentement ma langue le long de son pénis avant d’ouvrir la bouche pour goûter son gland.

Nous explorons tous les deux, à chaque fois que l’un des deux ressent une caresse excitante il la reproduit et notre excitation monte de plus en plus.

Je prends maintenant son pénis à pleine bouche et je sens qu’il fait de même. On dirait que nous désirons aller de plus en plus loin, à qui exciterait l’autre le plus.

Je sens que je deviens de plus en plus excité et je suis maintenant sur le bord de venir mais je désire l’exciter encore plus. Je prends ses fesses à pleines mains et je tente de le prendre de plus en plus profondément dans ma bouche dans un mouvement de va et vient continuel.

L’excitation monte, je n’en peux plus, je sens son pénis de plus en plus chaud dans ma bouche, je le sens grossir encore puis je sens ses fesses se raidir dans mes mains.

Ses gémissements, nos gémissements, se sont maintenant transformés en râles profonds.

Je suis comme dans un rêve, je sens mon excitation monter comme je sens la sienne monter. Il pousse son pénis plus profond dans ma bouche puis son corps entier se raidit et se tend.

Il pousse un cri comme je sens sa première salve dans la gorge. Je suis surpris et je perds ma concentration, je ne puis plus me retenir et j’explose également dans sa bouche.

Il jouit et continue à venir dans ma bouche. Son premier jet a failli m’étouffer et je me suis un peu reculé. J’en ai plein la bouche et il continue.

Le surplus commence à s’écouler sur les côtés.

Je sens son sperme s’écouler aux commissures de mes lèvres comme j’avale tout ce que j’ai en bouche et le regarde. Il est dans le même état que moi avec mon sperme qui s’écoule un peu vers son menton.

Nous nous regardons dans un état second puis c’est comme si on se réveillait et qu’on s’apercevait de ce qu’on vient de faire.

Nous nous sommes rhabillés rapidement, nous nous sommes quittés presque sans un mot et je suis rentré immédiatement et en vitesse chez moi.

Rendu chez moi j’ai pris immédiatement une douche. Je désirais autant me laver parce que j’avais des traces de gazon et de terre sur moi que comme si je voulais me laver de ce qui venait de se passer. Je me suis aussi brossé les dents et gargarisé à plusieurs reprises.

Par la suite j’y ai repensé et j’avais vraiment aimé beaucoup ça et j’avais le goût de recommencer. Je me posais des questions sur ma propre sexualité et je désirais savoir. La semaine suivante il pleuvait alors il n’y avait rien à faire. Je l’ai revu une semaine plus tard toujours dans le même parc et nous avons passé pas mal de temps à jaser; c’était une première fois pour nous deux.

Avatar

Auteur: jame jamy

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *