Premier plan cul grâce à internet

Voilà quelques séances que je discute avec Thomas sur internet. Je ne vous donne pas le nom du site de rencontre, mais il est très connu. Quels paisibles moments passés avec lui le temps de ces soirées à discuter de tout et de rien, sa présence me réconforte et pourtant il est à l’autre bout de la ville. De fil en aiguille, les discussions se sont également orientées vers le sexe, mais plus par jeux taquins que par envie de se rencontrer sous les draps. De plus en plus je lui parle comme à un confident, un véritable amis alors que je ne le connais même pas dans la vraie vie, dans le réel. Il est deux heures du matin quand je me décide à lui raconter ma dernière mésaventure, que le mec a voulu profiter de moi, qu’il m’a pris pour une conne, enfin, la vie quoi.

Qu’est ce qui m’est passé par la tête, je ne saurais le dire, toujours est il qu’il est trois heures du matin quand je me lance.

-Thomas, veut tu venir passer le reste de la nuit avec moi ?

Nous sommes vendredi, ou plutôt samedi maintenant, il ne travaille pas, moi non plus, nous pouvons donc terminer la discussion et plus si affinité, mais plus par clavier et webcam, mais l’un en face de l’autre.

A son arrivé, je suis encore plus sous le charme. Thomas est grand, plus grand que moi, de larges épaules, des yeux verts pour me plonger toute entière dans son regard. Sans crainte, je l’invite à entrer et à se mettre à l’aise. Un café posé sur la table, Thomas se lève et vient m’embrasser à pleine bouche. Un long baiser fougueux ou nos langues s’entremêlent comme de vieilles amies. Je ne veux plus, je ne veux pas le repousser. Mes jambes se détendent et s’ouvre comme par magie alors qu’il pose une main sur mon genou. Devrais-je succomber à ses avances et passer pour une fille facile, ou au contraire le freiner et le faire patienter.

Nul besoin de réfléchir longtemps, sa main est déjà remontée en haut de ma cuisse pendant que son baiser se fait encore plus profond et savoureux. Mon cœur bat à 100 à l’heure. Il est viril, tout ce que j’aime, suffisamment fort pour me contraindre, mais sans me mettre mal à l’aise. Il me pose la main sur son pantalon et je devine quel membre se cache la dessous. La bosse qui se trouve sous ma main est bien plus importante que celles que j’ai put connaitre jusqu’alors. Une bosse magistrale qui a plus de surface que ma main mise à plat dessus.

Je le veux maintenant, je suppose qu’il le ressent en glissant sa main de plus en plus près de mon bouton d’amour. Il me porte jusqu’au canapé cette fois, j’abdique totalement, je m’abandonne à lui comme un simple fétu de paille. Mon entrejambe transpire d’excitation alors que ma main ne peut pas se dégager de cet aimant qu’il cache dans son pantalon. Assise sur le canapé face à lui, il baisse enfin son pantalon et son freegun pour me laisser regarder ce magnifique bâton d’amour que je m’empresse de déguster. Je lui offre une pipe digne des professionnelles. Une bonne pipe en remontant ma langue sur toute la longueur de sa hampe, en enroulant ma langue sur ses belles couilles toutes lisses, sur son gland violacé par l’excitation. Et puis, il me retourne.

La tête dans les coussins du canapé il me lime comme une brute, et j’adore ça. Moi qui aime tant la douceur dans les rapports sexuels, je me surprends à lui crier dessus pour qu’il me pistonne la minette encore plus violemment. Sa bite me remplie le vagin comme jamais je n’avais connu. A chaque coup de boutoir, ses couilles claquent sur mon clito tout gonflé, son gland me remonte dans le ventre à m’en transpercer le vagin. J’adore. Bestial et animal, je suis baisée en levrette ! Et j’aime ça !

Pendant un long moment il me désire, il m’aime de la sorte, à la façon d’un animal sauvage. Rompu, il m’éclabousse le vagin par de puissantes rasades de sperme qui m’infligent un puissant orgasme. Nous avons finit la nuit dans les bras l’un de l’autre, au chaud sous la couette, Thomas n’est jamais reparti. Je t’aime mon Thomas, j’aime tout en toi et de toi.

Auteur: iris

Séductrice et coquine, Iris, une senteur aux saveurs piquantes aromatisée à l'essence naturelle du plaisir. Les mots, les sens, les photos, les relations, le plaisir de la vie et de la sexualité prennent sens.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *