Ma nouvelle voisine

J’ai un excellent travail en tant que programmeur pour une grande entreprise qui me permet de travailler à la maison presque tout le temps. Cette liberté m’a donné l’occasion de faire de ma maison un lieu de travail très confortable. J’ai une belle tanière que j’utilise quand le temps n’est pas au plus beau, mais l’endroit que j’aime le plus, c’est mon jardin avec piscine et terrasse. J’ai créé un petit coin bureau sur cette terrasse et les jours chauds et ensoleillés c’est là que vous me trouverez.

J’aime mon environnement de travail. Quand je suis bloqué sur un problème particulier, je trouve que faire un peu de natation ou passer quelques minutes à regarder mon jardin de fleurs me donne l’inspiration, me détend, j’en ai besoin et cela permet à mon subconscient de trouver une solution. Lorsque les journées sont assez chaudes, mes vêtements de travail se composent d’un simple caleçon de bain.

Une partie de mon travail est de tester des programmes et quand je peux, je laisse mon ordinateur faire tout le travail. Cela me permet d’écouter une émission de radio ou mon iPod chargé d’une grande playlist de musique qui serait décrit comme éclectique. Souvent, lorsque c’est le cas, je nage ou me pose dans le jardin tout en gardant un œil sur mon écran.

Un jour chaud et ensoleillé de début Juin, j’étais dans mon jardin de fleurs à profiter de ma musique et à vérifier le système d’irrigation quand j’ai entendu une voix derrière moi:

-Excusez-moi.

Je me retournai pour voir une femme qui était grande, avec un beau corps, attirante que je devinais être de quelques années mon ainée. Elle était vêtue d’un vieux tee-shirt et d’un short avec de la poussière de plâtre dessus et vu que je n’ai pas entendu de voiture monter je conclu qu’elle vit à proximité.

-Je suis désolé, j’ai du mettre la musique trop fort ?

-Oh non, pas du tout. Je vis derrière chez vous, deux maisons plus loin et je me demandais si vous aviez quelques minutes et seriez prêt à m’aider.

Il est amusant, quand vous ne portez qu’un simple maillot de bain, de regarder comment l’autre personne essaie de vous regarder en s’efforçant de ne pas fixer votre entrejambe. Je suppose que je suis un peu exhibitionniste car j’aime voir cette femme lutter en essayant de ne pas regarder. Je peux même voir ses mamelons qui deviennent durs et pointent contre son tee-shirt.

-Avec plaisir, je viens regarder cela de suite. Deux maisons plus loin vous dites? N’est-ce pas la maison de Jeanne?

-Oui,  c’est cela, répond-elle en profitant de déplacer son regard vers mon visage et loin de mon paquet. Nous avons déménagé maman dans une maison de retraite et je suis Marjorie sa plus jeune fille. J’ai racheté la maison de maman.

-Je suis heureux de vous rencontrer Marjorie, je suis Victor et je me souviens avoir aidé votre maman dans le passé. Je me demandais pourquoi je ne l’avais pas vu ces derniers temps et maintenant je sais pourquoi.

-Maman a mentionné qu’il y avait un gentil voisin, elle a appelé de temps en temps. Je pense qu’elle voulait vous prévenir.

-C’est une dame très gentille et elle a particulièrement apprécié ma musique. Parfois, elle venait et nous nous asseyons sur la terrasse en écoutant la musique tout en parlant des années 50/60.

Je dis à Marjorie d’attendre là et je vais dans le jardin pour couper plusieurs boutons de roses. Je lui donne en précisant:

-J’ai donné des roses à votre maman la première fois qu’elle est venue et je serais ravi que vous ayez celles-ci comme un petit cadeau de bienvenue vous aussi.

Je retourne à l’intérieur de la maison pour changer de chaussures et mettre un vrai short et un tee-shirt. La seule façon de se rendre à la maison de Marjorie est de faire le tour du pâté de maisons. Tandis que nous marchons, elle me dit qu’elle va sûrement être dans la maison quelques semaines et commencer par trier les affaires de sa mère en faisant redécorer une pièce à la fois.

Arrivé chez elle, il me semble que l’endroit est complètement en désordre mais en y regardant de plus près, il est en fait organisé. Il y a des éléments prévus pour toute la famille, des petits tas d’objets disséminés dans la pièce principale et puis le reste destiné à un vide grenier mis à part.

-Si vous voyez quelque chose que vous aimez, et bien servez-vous, me dit-elle en faisant un mouvement de balayage de ses grands bras fins autour de la salle.

-Des livres et des vieux disques c’est tout ce que je cherche dans un vide grenier.

-Aucun disque, mais j’ai quelques livres.

Je regarde dans les caisses et trouve deux livres à ajouter à ma collection. Nous allons ensuite dans la chambre pour voir son petit tracas. Elle branche la radio et elle fonctionne quelques minutes puis s’éteint. Je fais quelques vérifications avec d’autres prises électriques dans la chambre, il apparait que le problème n’est que sur cette prise. Je demande un tournevis et en quelques minutes trouve un fil mal connecté. Le problème est résolu. Elle m’offre un Schweppes et m’entraine faire le tour de la maison en me détaillant les différents travaux qu’elle compte faire. Après avoir échangé nos numéros de téléphone je me dirige vers la sortie. Gentille dame je pense.

 

Ce fut le début de nombreuses rencontres avec Marjorie. Parfois, nous nous voyons à travers les buissons dans le fond des jardins, d’autres fois, elle vient, soit pour emprunter quelque chose, soit pour me demander de l’aide. J’apprends qu’elle est divorcée, ses enfants sont grands et qu’elle a presque 15 ans de plus que moi.

Je m’arrange toujours pour être dans la piscine tous les jours, et m’efforce même d’être dans l’eau aux mêmes heures. Une forme de routine, mais qui me permet de m’infliger un rythme lié au travail. Il est tellement facile de se laisser distraire quand l’on travaille à domicile. Il ne faut pas longtemps avant que je revois Marjorie sur la terrasse. Elle vient de temps en temps en trouvant toujours des excuses pour m’interrompre mais je lui assure que ça ne me dérange pas.

Il faut quelques semaines pour obtenir d’elle qu’elle soit plus à l’aise avec moi pour me demander de l’aide quand elle travaille sur sa maison ou dans sa cour. Elle demande mon avis sur la façon de faire ou quand elle a besoin de soulever des objets lourds, je l’aide de quelque façon que je puisse. Elle est résolue à prendre soin de la plupart des projets mais en même temps apprécie mon aide dans cette entreprise.

Alors que l’été avance, nous passons de plus en plus de temps ensemble, ce qui inclus le partage des dîners, ou une invitation à venir utiliser la piscine ou simplement pour partager une bouteille de vin sur la terrasse. Même si elle est plus âgée que moi, elle a un corps très agréable et je le lui dis à plusieurs reprises. Nous parlons de beaucoup de choses, y compris notre passé, nos rêves, nos buts, et les futurs projets. Je remarque que, après les premières visites, elle ne porte plus de soutien-gorge sous son tee-shirt. Il y a quelque chose d’érotique et de sensuel à regarder ses seins qui se déplacent librement sous son tee-shirt. Quand nous bavardons, je ne peux manquer de regarder ses mamelons pointant et, malheureusement, obtenir une légère érection à chaque fois. Je ne pense pas à cela en sa présence malgré tout, et je suis sûr qu’elle non plus.

Lire la suite de l’histoire

Auteur: Aurelien

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *