Les zones érogènes

Une zone érogène c’est une parcelle de notre corps qui éveille notre désir sexuel.

Une partie très sensible qui sous le coup de douces caresses chamboule tous nos capteurs sensoriels.

Les plus importants, sont évidemment les parties génitales qui par une bonne stimulation nous conduit à la jouissance.
Mais les organes génitaux ne sont pas les seuls zones érogène, et les préliminaires sexuels sont particulièrement préconisés pour jouer avec les autres parties réceptives du corps.

Le plaisir, le désir, l’excitation, la satisfaction ressentis par ces caresses, ces effleurements du bout des doigts, des lèvres, de la langue, éveille et prédispose les corps à la pénétration.

Les zones érogènes
Ces zones érogènes fluctuent selon les individus, de même que chacun apprécie différemment les différentes sollicitation, caresses manuelles ou buccales, effleurement ou pincement, baiser ou titillement.
Pour découvrir les zones érogènes de son partenaire, il faut être vigilent à son plaisir, à ses réactions, faire preuve de beaucoup de complicité et de désir.
Et la recherche de ces zones érogènes doit se faire au moment opportun, lorsque le corps est décontracté et votre partenaire doit être réceptif à votre envie sexuelle.

Bien que l’excitation sexuelle semble être une chose très individuelle, les gens ont généralement tendance à s’entendre sur les endroits qui font tourner leurs moteurs. Ces zones dites  » érogènes  » sont liées à des sentiments d’excitation sexuelle – stimuler ces zones peut augmenter les sentiments de plaisir sexuel et rendre le sexe plus satisfaisant. La liste ci-dessous décrit certaines des zones les plus courantes, mais elle n’est en aucun cas exhaustive. La meilleure façon de savoir ce que vous et votre partenaire aimez ? Communiquez, expérimentez, communiquez encore et répétez.

zone erogene feminine

Zones érogènes de la femme

Parcourir son corps

Pour stimuler le plaisir des femmes, soyez patient et prenez le temps de parcourir TOUTES ses courbes.
Ne négliger aucunes parties, les zones érogènes sont parfois surprenantes. Vous pourrez vous munir d’accessoires tels que des plumes et poudre de corps ou de crèmes parfumées pour parcourir le corps de votre déesse. Explorez ses lèvres, sa bouche, son visage, le lobe et le creux de l’oreille, son cou, ses flancs, ses hanches, la base de sa colonne, l’intérieur de ses cuisses, la base de sa colonne… Sa poitrine évidemment puisque les seins et les tétons sont l’ultime partie amplie de sensibilité. Une fois tout ce parcours sensuel et sensoriel exécuté, vous pouvez alors jouir de la découverte de sa région génitale.

Stimuler son sexe, mais pas seulement

La femme est doté d’une partie de son corps qui n’a pour seul et unique but que de procurer du plaisir, c’est son clitoris!
Il s’agit de la zone érogène la plus intuitive. Le clitoris peut être caressé du bout du doigt, des lèvres, de la bouche, chaque caresse devient un instinctivement un déversement de sensation excitante pour la femme. Le cunnilingus consistant à enflammer le clitoris avec sa langue et ses lèvres, est un acte de stimulation très apprécié, très excitant, qui mène bien souvent la dame jusqu’à l’orgasme.
Mais attention, le clito est un orgasme extrêmement sensible, aussi il convient de l’effleurer avec finesse et beaucoup de tact.
La stimulation des parties génitales ne doit pas se limiter au clitoris!

Pensez à visiter la vulve, les petites et grandes lèvres, et si madame n’y est pas opposé aventurez vous autour (et voire plus près encore) de son anus.
Les parois internes du vagin peuvent également se révéler être très érogènes. Allez donc explorer cette grotte… attardez vous sur les parois juste à l’entrée, elle risque de chavirer dans la jouissance!
Et enfin pensez au fabuleux point G, sur la face côté ventre, à environ 5 centimètres de l’entrée, la stimulation de cet endroit doit conduire votre partenaire à un orgasme encore plus intense que l’orgasme clitoridien. Sans oublier la découverte du deep spot!

1. Clitoris

Gagnant incontestable pour le titre de  » Partie du corps contribuant le plus à l’excitation sexuelle « , le clitoris est extrêmement sensible. 8000 terminaisons nerveuses ! alors que le doigt n’en compte que 6000. Les recherches montrent que la stimulation du clitoris est le moyen le plus rapide et le plus facile pour de nombreuses femmes d’atteindre l’orgasme. Dans la plupart des cas, la pression et les vibrations sont la solution ; les recherches suggèrent que les légers touchers n’ont pas toujours le même effet car chaque femme est différente.

2. Vagin

Vous avez entendu parler de la célèbre Mecque du plaisir sexuel qu’est le point G féminin ? Ouais, les chercheurs sont presque sûrs que ça n’existe pas vraiment. L’intérieur du vagin, cependant, contient des terminaisons nerveuses, et les femmes rapportent qu’une stimulation profonde conduit à des orgasmes plus intenses. Le bord extérieur du vagin, par contre, a tendance à répondre à un léger toucher.

3. Col de l’utérus

Le col de l’utérus, situé à l’extrémité inférieure de l’utérus, possède ses propres voies nerveuses de bien-être. En fait, certaines recherches suggèrent que le vagin, le clitoris et le col de l’utérus répondent tous séparément et distinctement aux stimuli sexuels. Les nerfs du col réagissent le plus à la stimulation par pression, mais il a été démontré que le toucher léger suscite également une réaction.

4. La bouche et les lèvres

Une étude récente a montré que le baiser est plus important dans la construction d’une relation que dans l’excitation sexuelle. Mais une autre étude suggère que de nombreuses femmes classent les lèvres et la bouche comme des zones érogènes. Qui dit que cela ne peut pas être les deux ?

5. Cou

Selon une grande enquête internationale auprès des femmes, la nuque et la nuque font partie des 10 premières zones érogènes. Une étude a révélé que le cou est très sensible au toucher léger, surtout (curieusement) chez les personnes ayant une faible masse graisseuse. Une autre étude a révélé que les femmes ayant subi une lésion de la moelle épinière peuvent être très excitées par la stimulation du cou seulement.

6. Seins et mamelons

Bien que les hommes et les femmes puissent aimer regarder les seins (pour des raisons d’évolution, apparemment), ils ne sont pas seulement pour le spectacle – ils jouent aussi un rôle dans l’excitation sexuelle. Il s’avère que la stimulation des mamelons déclenche des feux d’artifice dans la même région du cerveau qui traite les sensations du clitoris et du vagin. Tout comme pour le clitoris, la pression et les vibrations sont généralement la voie à suivre.

7. Oreilles

Les oreilles sont très sensibles au toucher, probablement en raison du grand nombre de terminaisons nerveuses. Bien qu’il n’y ait pas encore de données scientifiques pour expliquer pourquoi les oreilles sont érogènes, il semble y avoir un consensus assez commun à ce sujet.

zone erogene masculine

Zones érogènes de l’homme

Le sexe

L’homme n’est pas qu’une bite, mais cette zone reste tout de même la plus importe en matière de stimulation sexuelle.
Le frein du gland déborde de capteurs sensoriels ce qui en fait la partie la plus sensible et réceptive au plaisir.
Continuez à parcourir son pénis en caressant le gland (à l’extrémité de la verge), la tige du pénis, les testicules, puis le périnée (région entre les bourses et l’anus) mais si vous le pouvez, n’oubliez pas de découvrir la zone de son anus.
Toutes ces parties génitales sont réceptives et demandeuses de caresses fines effectuées encore une fois avec les doigts, la main, les lèvres ou la langue.

Evidemment pour votre partenaire il sera très excitant que vous lui procuriez la satisfaction d’une fellation, c’est à dire de prendre son sexe dans votre bouche, et cette caresses buccales et encore meilleure lorsqu’elle est accompagnée de palpations des testicules.

Le reste du corps

Là il convient de suivre le même chemin que pour la femme. La bouche et notamment les lèvres sont très érogènes qu’elles soient embrassées, léchées ou mordillées, tout comme le cou, les lobes d’oreille, les tetons… Soyez aventurières, caresser votre homme sur tout son corps, sur la face interne des cuisses, le dos, les fesses

1. Pénis

Bien que celle-ci soit assez évidente, il convient de noter que les expériences scientifiques basées sur des enquêtes et des laboratoires démontrent que la stimulation du pénis contribue de manière significative à la satisfaction sexuelle. Et bien qu’il s’agisse d’un sujet sensible, la circoncision ne semble pas diminuer la sensation ou la satisfaction sexuelle.

2. La bouche et les lèvres

Très sensibles, les lèvres masculines réagissent au toucher léger, à la température ou à la pression. Les baisers déclenchent également la libération d’hormones impliquées dans l’intimité, en particulier l’ocytocine, appelée  » hormone de l’amour « . Lève-toi !

3. Scrotum

Classé n°3 (derrière le pénis et les lèvres) pour sa capacité à produire une excitation sexuelle, le scrotum est l’une des zones érogènes les plus remarquables de l’homme. De nombreux nerfs font que cette zone est super sensible au toucher. Cependant, il n’y a pas de recherche pour confirmer quel type de toucher fonctionne le mieux, donc vous pourriez avoir à recourir à une source légèrement moins scientifique à la place !

4. Cou

Bien que le fait de toucher le cou ne semble pas être aussi excitant pour les hommes que pour les femmes, il est toujours classé assez haut sur la liste des zones érogènes. Le cou est très sensible aux vibrations à basse fréquence, ce qui en fait un endroit de choix pour un léger toucher érotique.

5. Mamelons

Comme pour les femmes, les hommes considèrent les mamelons comme un point chaud. Bien que les mamelons masculins ne semblent pas avoir de véritable utilité (ils sont essentiellement des sous-produits de l’évolution), cela ne signifie pas qu’ils sont totalement inutiles – ils ont encore beaucoup de terminaisons nerveuses !

6. Perinée

Le périnée (la zone entre l’anus et le scrotum) est relié aux nerfs périnéaux, qui aident à transmettre les sensations de plaisir sexuel des organes génitaux au cerveau. En d’autres termes, si vous ne connaissez pas cette région, il pourrait être utile de vous familiariser avec elle.

7. Oreilles

Très sensibles au toucher en raison du nombre élevé de récepteurs sensoriels sur la peau, les oreilles sont classées juste derrière le scrotum pour les parties du corps qui aident les hommes à atteindre l’orgasme lorsqu’elles sont touchées ou autrement stimulées.

Voir les produits pour stimuler vos zones érogènes

Auteur: Aurelien

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *