Le récit d’un dépucelage insolite

C’est à mon tour de vous faire partager mon histoire qui me semble pour le moins insolite. A l’époque, jeune militaire engagé de 22 ans, brun, grand, yeux clairs, musculature saillante et pourtant j’étais toujours puceau. Ce n’est pas une honte d’être puceau mais bon je dois avouer que mon poireau me démangeait fortement, et la branlette je m’en lassais déjà. Je voulais une femme une vraie, un minou à fourrer quoi.
Mais bon en même temps une première fois cela doit se vivre et rester manquant, alors hors de question de demander une gâterie à une des jolies demoiselles qui patientent gaiement en bordure de route!
Grand adorateur de sexualité, je suis un messager très actif sur les forums qui traitent de sexualité, ce qui me permet d’apprendre beaucoup sur l’orgasme, la jouissance, bref la sexualité en général.
Ces forums me permettent d’ailleurs de participer à des échanges très hot par webcams.
Depuis quelques temps je suis souvent connecter avec un couple libertin, lui proche de la quarantaine, elle coquine de 32 ans, rousse arborant une très jolie poitrine (bon sang elle a des nibards démentiels en fait un bon 95E et des tétons en conséquence).
J’aime les voir se toucher pour moi, nous discutons de tout de rien et avons ensuite de chaude soirée via webcam.
Elle m’excite en se touchant, en le laissant la masturber devant moi, je lui offre mon corps et mes branlettes.
Bref il y a une bonne entente entre nous, je leur parle de mon vide de sexualité, de mon envie de fourrer un minou…
Et voici qu’un jour alors que je leur annonce mon départ imminent pour une mission de 3 mois en Guinée, ce couple me propose de leur rendre visite. Après un petit tour sur le site de réservation de billets de train en moins de 15 minutes l’affaire est bouclé nous avons rendez-vous dans 4 jours, je passerais le week-end chez eux en Aquitaine.

Ces 4 jours sont certainement les plus longs, les plus stressant de ma vie, je les occupe à me préparer à ce week-end. Je ne sais pas à quoi m’attendre ils m’ont invité pour me changer les idées avant ma mission militaire, mais au fond j’attends de ce week-end de pouvoir les mater en live et mon plus depuis mon écran.
Samedi arrive, le taxi me dépose devant leur maison. Quelque peu fébrile je sonne… Elle m’ouvre la porte et là surprise: elle m’accueille seins nus, en monokini! Putain je suis dingue, ma bite se dresse illico. Alors j’entre et au lieu de lui faire la bise je me penche pour déposer mes lèvres sur ses mamelles. Elle glousse et me demande de mordiller par juste de l’embraser!
Ouah je ne me le fais pas dire deux fois, je lâche mon sac et saisi son seins à pleine main.

Bonjour Monsieur….
Soudain j’entends son mari! Oups je panique et me redresse aussitôt plutôt confus. Elle sourit, je me retourne et constate que monsieur m’attends lui aussi, il est au bord de la piscine sur un épais matelas totalement nu et bien bandé. Ils savent tous les deux que je pense être hétéro mais quelle surprise.
Enfin je reprends mes esprits et je me dis que bien évidemment c’est sa femme qui le met dans cet état pas moi!
J’avance vers lui et avant de passer sur la terrasse, elle m’arrête, me demande de me déshabiller totalement, ce que je fais (je ne vais pas contrarier mes hôtes tout de même!)
Et alors que je m’installe à côté de lui, il me saisit la…. MAIN (ouf), et il me guide sur le corps de sa femme.
-Salut Jeremy ne t’inquiète pas, aujourd’hui nous sommes là pour ton plaisir, nous échangeons nos rôles, tu vas faire jouir ma femme et je vais vous contempler, mais avant cela je vais t’expliquer comme satisfaire une dame…

Voilà il a tout expliqué ils sont mes mentors, ils vont m’initier aux plaisirs charnels…

 

Ma main (toujours guidé par son homme) caressent les cuisses entrouvertes de la belle coquine. Il me pousse à glisser un doigt dans sa fente, hallucinant comme elle mouille déjà!
Ma bouche et ma langue retrouvent avec plaisir le chemin de sa poitrine… Elle prends ma bite dans sa mains droite et celle de son mari dans la gauche.
Nous nous découvrons ainsi de longues minutes, changeant de rythme puis de position, je ne sais comment mais ma bite se loge bien vite dans le fond de la gorge de madame et ma langue sur son clito. Le soleil est présent nous sommes isolés des voisins par de belle haies bien drues, mais je n’y prête pas attention, tant pis si on peux nous mater!

Puis sans prévenir elle se redresse, dardant son cul bien ferme devant mon regard pervers et recouvre mon pénis d’une capote. Elle se trémousse, se place à quatre pattes et en se fouettant la fesse me fait comprendre qu’elle m’attends. Son homme est face à elle, elle lui dévore la bite, je prends place derrière elle, je suis face à monsieur drôle d’impression.
Puis je fais glisser ma verge dans sa fente, son vagin n’est pas étroit mais j’y fais ma place en frottant bien les parois. Son homme joue les diapasons m’indiquant le rythme à suivre.
C’est bon, c’est doux ca y est j’y suis me voici dépuceler par un couple de chaud libertin. Les vas et vient s’intensifient, le plaisir s’empare de moi je ne suis plus la cadence, je suis au bord de l’explosion, ca vient, j’accélère et enfin je jouis en elle dans une série de jet de sperme bien puissant je fixe son homme qui jouit au même instant alors qu’elle ne peux pousser aucun cri, elle prends son pied je le sens elle étouffe son orgasme.

 

Voilà les présentations sont faites, et durant ce long week-end nous avons pu nous découvrir amplement, j’ai même pu goutter au plaisir du sexe anal, mais je n’en dit pas plus cela fera l’objet d’un prochain récit!

Auteur: Aurelien

Coquin amoureux de la plume et des belles photos, Erosto, m' est comme un petit boudoir coquin permettant de mettre par écrit les plaisirs sexuels, les histoires érotiques et les nombreux conseils coquins pour les couples, les hommes et les femmes qui aiment comme moi pimenter leur vie sexuelle et agrémenter les soirées torrides pour le seul plaisir du partenaire

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *