L’art du cunnilingus enfin dévoilé

Au même titre que les hommes aiment recevoir des fellations, les femmes aiment recevoir des cunnilingus, s’ils sont bien effectués.

Cunnilingus délicat, sauvage, lent, rapide, amoureux… de multiples façons existent pour prodiguer un cunnilingus digne de ce nom à une femme.

Messieurs, premier conseil, surveillez les réactions de votre partenaires, suivez le rythme de sa respiration, les battements de son cœur, essayez de percevoir ses réactions dans son regard et dans ses soubresauts.

Concentrez vous sur son plaisir à elle, et non sur votre plaisir en cet instant.

Le cunnilingus c’est le fait de titiller avec la langue, entre autre, le clitoris et la vulve de votre partenaire féminin. Votre langue et [am4show guest_error=’Page protégée’  ]peut être une de vos mains vont être utilisées pour procurer un plaisir énorme à votre partenaire sexuelle. Pour accroitre le plaisir de la dame, appliquez vous à porter des caresses délicates sur les autres parties de son corps que vous pouvez atteindre avec votre main disponible ou avec vos mains, le ventre, les cuisses, les fesses, sans oublier l’anus. L’anus peut être tout aussi érogène que le clitoris et le vagin pour certaine femme et dans certaine condition. Pour la surprendre ou avec son accord, essayez donc de lui procurer un annulingus aussi agréable qu’un cunnilingus, votre compagne devrait rapidement atteindre un orgasme supplémentaire, surtout si elle est réceptive à la pratique de la sodomie.

 

Le clitoris est l’équivalent du gland pour l’homme.

C’est dans cette petite zone que se cache quasiment tous les plaisirs féminins, bien que certaines femmes soit vaginales ou cérébrales. Le clitoris que vous allez déguster pendant votre cunnilingus reçoit bien plus de terminaisons nerveuses que votre gland messieurs. Certaines femmes sont tellement sensibles du clitoris, qu’il est quasiment impossible de le toucher directement.

 

Que faire pendant un cunnilingus ?

Premièrement ne pas se contenter de lécher, de sucer comme s’il s’agissait d’une vulgaire glace ou d’un esquimau. Jouez avec, titillez, mordillez, aspirez, lécher, embrassez et que sais je encore. Jouez avec toute cette zone autour du clitoris et dans le vagin (même sans avoir une langue extrêmement longue, on peut procurer énormément de plaisir tout de même).

 

Suivez les réactions de votre compagne pour mieux percevoir ses attentes, pour mieux comprendre ce qu’elle désire ce jour là pour atteindre un orgasme. Les femmes sont comme les hommes pour le plaisir sexuel, certains jours ce sera comme ceci, et d’autres jours plutôt comme cela. Il vous faudra vous adapter aux réactions de votre partenaire.

 

Ne bâclez pas le travail !

Si vous n’avez pas envie de faire un cunnilingus ce jour là, dite le à madame, au lieu de bâcler le cunnilingus et de frustrer votre compagne qui sera agacée de na pas avoir atteint l’orgasme.

 

L’essayer c’est l’adopter !

A moins d’avoir un don pour le cunnilingus, vous ne parviendrez peut être pas à provoquer un orgasme juste avec un cunnilingus à votre compagne. Entrainez vous, recommencez encore et encore. Votre compagne prendra de plus en plus de plaisir à mesure que vos performances orales se décupleront.

Auteur: Aurelien

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.