La découverte du plaisir

Tout commença par un beau jour de septembre, je travaillais depuis 2 à 3 ans comme femme à journée chez des personnes issues d´un beau milieu, qui traversaient à ce moment une période difficile dans leurs vies conjugales, un jour mon patron commença à me faire des remarques pleines de sous-entendu du genre qu´à la prochaine bêtise de ma part, il me prendrait sur ses genoux et me déculotterait pour me donner une fessée et bien d´autre de plus en plus explicite moi de mon coté je m´amusai à le narguer en lui disant que j´aimerai bien voir ça. Ce qui pour moi au début n´était qu´un jeu prit une autre tournure peu de temps après.

Un jour où sa femme était absente il me dit, qu´il avait envie de moi et qu´il y avait longtemps qu´il désirait me prendre, mais je refusais, il me demanda pourquoi et je lui répondis que je n´en avais pas envie, qu´il était mon patron et que j´avais ce qu´il me fallait chez moi, il n´insista pas plus.

Un peu troublée je suis rentrée chez moi et je n´y ai plus pensé d´autant que de son côté mon patron ne me dit plus rien de ce genre, mais une dizaine de jour plus tard, un soir ou j´étais chez moi en famille, mon patron me téléphona et me demanda si je pouvais sortir, qu´il venait de se disputer avec sa femme et qu´il voulait parler à quelqu´un, je lui dis qu´il était tard et que mon mari se demanderait quoi, à ce moment sans que je puisse l´expliquer je lui dis que l´on pourrait se voir le lendemain matin et qu´il m´expliquerait ce qui se passait.

Ce matin là je dis à mon mari que j´allais au marché et ensuite chez ma mère et je me rendis au lieu de rendez-vous que l´on s´était fixé, il arriva à l´heure précise je suis monter dans sa voiture, il m´a dit bonjour et a redémarré, sans rien me dire il s´est dirigé vers un hôtel, il s´est garé, m´a demandé de le suivre, ce que j´ai fait sans dire un mot, il a payé la chambre et nous sommes montés, moi toujours hypocritement pensant qu´il voulait un endroit calme pour me parler de ses problèmes.

Une fois arrivés dans la chambre il m´a demandé si j´avais peur, je lui ai répondu que non, il faut que vous sachiez que je n´avais jamais trompé mon mari ni même eu d´autre relation avec d´autres hommes et que mon mari n´est pas fort membré (12 cm), pas très grosse et même assez fine.

Là il a commencé par retirer sa chemise et moi sans pouvoir l´expliquer et sans un mot j´ai commencé à me déshabiller, au moment ou j´étais occupée à enlever mes bas, j´ai jeté un coup d´œil de son coté il était occupé à retirer son pantalon et j´entr´aperçus sa queue dépasser de son slip, mais lorsqu´il s´est retourné et se mis en face de moi, j´ai eu la première surprise de la journée, devant moi une queue de 20cm, très grosse, très dure et toute droite, imaginez ma surprise, moi qui n´avait jamais vue que celle de mon mari, ma première impression fut l´étonnement d´une queue pareille et je me suis dit qu´il n´arriverait jamais à la rentrer.

Ensuite il s´est approché de moi, m´a couchée sur le lit et a commencé à me sucer les seins et à me caresser, je sentais sa queue incroyablement dure sur ma jambe, ses caresses n´ont pas duré très longtemps, car il était trop excité et il m´a dit « on va y aller, je n´en peux plus d´attendre « , il a présenté son gland à l´entrée de ma chatte et a voulu me pénétrer mais il n´y arrivait pas, alors je lui ai dis, « Monsieur, vous en avez une tellement grosse qu’elle n´arrive pas à rentrer « , c´est à ce moment là qu´il a réussi à me la rentrer et là ce fut fabuleux et étrange à la fois, je sentais sa queue m´écarter le vagin pour pouvoir se faire de la place et en même temps occuper tout mon trou et alors qu´il ne me l´avait encore enfoncée qu´à moitié, j´ai connu la première jouissance de la journée, mon patron lui aussi un peu surpris commença à me pomper doucement, puis un peu plus vite, mais sans jamais s´enfoncer à fond car il n´y arrivait pas, il n´a pas résisté bien longtemps (3 à 4 mn), mais il a quand même réussi à me faire jouir 2 nouvelles fois, ensuite j´ai senti sa queue durcir encore plus et son sperme me remplir la chatte et là une nouvelle surprise m´attendait, car il joui une quantité énorme de sperme au point que ça dégoulinait de ma chatte et je n´ai pas su faire autrement que de jouir une nouvelle fois alors que lui n´arrêtait pas de me remplir.

Une fois terminé je me suis levée et rafraîchie, ensuite je me suis réinstallée sur le lit à coté de lui et nous avons quand même à ce moment là discuté de sa femme, mais pas longtemps car sa queue sous mes caresses a bien vite recommencé à bander. Je ne pouvais pas arrêter de regarder sa queue grandir et grossir de plus en plus. Lorsqu´elle fut de nouveau bien droite il me dit de monter sur lui ce qui me réveilla un peu et je pus en détacher le regard, je me suis donc mise sur lui mais je n´arrivais pas à bien la prendre, donc je lui ai demandé de changer de position, il m´a fait mettre en position de levrette et de nouveau avec peine m´a pénétrée, mais dans cette position il a pu s´enfoncer plus loin. Il a recommencé à me prendre doucement, moi tout de suite j´ai de nouveau joui et lui de me voir jouir autant a commencé à se déchaîner sur ma chatte, il me donnait de grands coups de queue qui faisaient claquer ses couilles sur mes fesses et de plus en plus fort je me suis écroulée sur le ventre sous ses coups de butoir, mais lui n´arrêtait de me pomper de plus belle, d´un coup il m´a retournée sur le dos, et avant que je ne puisse reprendre mon souffle, il m´a pénétrée d´un coup me faisant hurler encore plus fort, il me pompait tellement fort que j´ai bien cru qu´il allait me défoncer, je n´arrêtais pas de crier et de jouir, au bord de l´évanouissement je lui ai demandé d´arrêter, car c´était trop fort, que je n´étais pas habituée à être prise comme ça, aussi fort et à jouir aussi fort et autant de fois, lui m´a répondu que c´était trop bon et qu´il avait l´impression de baiser une jeune fille de 18 ans qui n´avait jamais baisé et que j´étais tellement étroite qu´on aurait cru que je n´avais jamais baisé et qu´il allait me montrer ce que c´était d´être bien baisée, moi je lui dis que je l´avait déjà découvert et lui pour toute réponse m´a retournée une nouvelle fois, il m´a fait coucher sur le ventre et m´a pénétrée de nouveau un peu plus sec et de nouveau il m´a pompée de plus en plus fort, a tel point que sous ses coups, nous rebondissions sur le lit et à chaque coup il s´enfonçait le plus loin qu´il pouvait, dans cette position j´ai joui encore plus fort qu´auparavant, je n´ai plus su me retenir et je me suis mise à crier (je devrai plutôt dire à hurler ), on a dû m´entendre dans tout l´hôtel et même sur le chemin, lui en me voyant ainsi y allait de plus en plus fort à un certain moment…

Je lui ai demandé d´arrêter car je n´en pouvais plus et que je n´arrivais plus à respirer et que j´en avais eu assez, lui m´a répondu que maintenant après m´avoir appris ce que voulais dire être bien baisée, il allait me faire découvrir la vraie jouissance, moi je lui dis que c´était déjà extraordinaire, il m´a de nouveau retournée, et de nouveau pénétrée, il a prit mes jambes et les a posées sur ses épaules et a recommencé de plus belle à me pomper, dans cette position, il s´est enfoncé de plus en plus loin, je sentais tout son membre coulisser en moi, à ce moment là il m´a dit  » maintenant, je vais vous faire vraiment jouir « , moi je lui ai dit qu´il me faisait très bien jouir et pour toute réponse il m´a demandé si j´étais prête, je lui ai répondu que oui et d´un seul coup il a accéléré le mouvement s´enfonçant à fond et très fort, il y allait de plus en plus vite et de plus en plus fort, je me suis très vite mis à réjouir et à partir de ce moment là, j´ai vécu des orgasmes à répétition je ne saurais pas dire combien de fois, car je ne savais plus ou j´en étais, j´ai crié, hurlé, appeler ma mère, je lui ai dis que ce n´était pas possible de jouir comme ça, que jamais mon mari ne m´avait fait jouir un dixième de ce que lui me faisait et puis tout en continuant à me pomper comme un fou, il a joui de nouveau en moi et là se fut l´extase totale de sentir son liquide me remplir de nouveau la chatte et de nouveau en quantité inimaginable, je sentais sa verge éclabousser tout mon intérieur et je sentais également son sperme couler de ma chatte sur mes cuisses, continuer sur mes fesses et mouiller tout le lit et puis d´un coup il s´est enfoncé tout au fond de moi et m´a donné ses derniers soubresauts de sa formidable queue, ainsi que ses dernières gouttes.

Depuis lors, lorsqu´une occasion se présente de prendre d´autres queues, je ne m´en prive pas, car je sais que je serai baissée beaucoup mieux que par mon mari et que lui n´arrivera jamais à me faire jouir comme beaucoup d´autres hommes l´ont fait d´ailleurs de toute les rencontres que j´ai faites, aucun ne m´a fait jouir moins que mon mari, tous l´on surclassé, et maintenant il trouve que ma chatte s´est élargie avec le temps, car lui il flotte dedans, s´il savait que c´est sous les coups de queue d´autres hommes que je trouve la jouissance et qu´il me faut d´autres que lui pour me satisfaire, je remercie mon patron de m´avoir fait découvrir la véritable jouissance, car si je ne l´aurais pas fait avec lui ou avec un autre j´en serais toujours restée avec ce que mon mari me donne et serais passée à coté de formidables moments de plaisir.

Auteur: Brigitte blacquenue

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. magnifique ! Quelle jouissance ! que je voudrais essayer aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *