Concours de tshirt mouillé

Nous faisions la fête chez des amis et le sujet du concours de T-shirts mouillés dans l’un des clubs a été abordé. Les gars pensent qu’on devrait tous y aller et que je devrais participer au concours. Au début, je ne voulais pas le faire, en disant que toutes ces filles sont des candidates professionnelles, que c’est comme ça qu’elles gagnent leur vie et que je n’aurais aucune chance contre elles. Tous les gars voulaient y aller et regarder, alors on y est tous allés pour regarder.

Étant un peu plus âgée que la plupart des filles qui ont participé à ces concours, je me débrouille encore très bien après avoir eu un enfant. Je suis une vraie blonde, ne me demandez pas de le prouver, parce que je la garde bien rasée. Je ne suis pas du tout un corps athlétique, mais je suis toute en courbes, avec ce que l’on me dit être un cul divin, que je devrais porter un bikini string sans aucun problème du tout. J’ai des seins qui ne tiennent plus autant debout qu’à mes 20 ans, mais pas un seul homme n’a jamais détourné les yeux quand je les montre, ce que je fais quand je bois.

Nous avons continué de boire, le concours n’a commencé qu’à 23 h 30, je buvais de la tequila et je me sentais confiante et prête à faire la fête. Les gars se sont tournés vers moi avec un regard de chien battu, me défiant et m’appelant poule mouillée.  J’ai bu plus que beaucoup. J’accepte.

Quand j’ai bien bu, ce n’est pas un problème de montrer mes seins à mes amis et amies, à mon mari encore plus, mais là, ce n’est pas la même chose. Trop tard. Il est temps pour les participantes d’aller se préparer. Je porte un jean, une chemise boutonnée et des sandales. Dès que les organisateurs me donnent le top, je le coupe suffisamment court. Il n’en reste pas grand-chose. Je sais que pour avoir une chance de gagner l’argent je n’ai pas d’autre choix que de couper mon jean également. J’ai presque toujours un ensemble assorti, mais pas aujourd’hui et en face de moi, j’ai des jeunes femmes avec des bikini, des strings et des culottes très sexy. Je récupère le reste du tshirt blanc et je m’arrange pour former un string. Faut bien s’adapter et jouer le jeu.

 

Il reste juste quelques minutes avant le début du concours, alors je me précipite et je donne mes vêtements à mon mari pour savoir où ils sont quand le concours sera terminé, ainsi je pourrais m’habiller rapidement à la fin du concours et ne pas avoir à me rendre dans l’arrière-salle. J’avais déjà participé à ces concours auparavant et j’avais fini la plupart du temps nue dans le passé. J’ai reçu beaucoup d’encouragements pour ma prestation et je me suis fait encore quelques amis très vite alors que je gloussais et me tortillais sur la piste de danse du club avec mes seins sur le point de tomber du bas de ma chemise et rien que quelques cordes qui couvrent mon cul. J’ai une autre petite dose de courage, et je retourne sur scène, quelques gars me tapotent le cul pour me porter chance, ou autre. Ils n’oublient pas de mentionner que je pourrais être la gagnante. Il faut attendre 15 minutes de plus avant que tout soit fini et que le concours commence.

 

Nous sommes sept quand le concours commence. Les deux premières filles commencent par enlever leur chemise, se tortiller en exhibant leur string et se taquiner un peu. La troisième n’arrête pas de montrer ses seins mais ne n’enlève jamais complètement sont tshirt. Elle porte un bas de bikini et les gars la chambrent tous quand elle termine, lui criant « Pas à poil, pas de victoire ». Je suis la quatrième et pendant que le gars m’arrose, j’arrache ma chemise et je la jette à la foule. Je danse en tirant sur le tissu mouillé, ce qui a fait disparaître les ficelles dans ma fente de fesses, ce qui fait que les gars applaudissent encore plus fort et je finis par me pencher pour montrer mon cul. La fille suivante, une rousse avec un corps bronzé, porte un string de dentelle blanche qui devient presque inexistant dès qu’il est mouillé. Elle aussi, elle perd son haut peu après qu’il soit arrosé. Les deux suivantes ne sont pas une menace pour moi, la première est tellement ivre qu’elle tombe sur le cul en essayant de se retirer son haut par-dessus la tête, elle porte un short court en jean et ne montre jamais son cul aux gars et la suivante est un peu lourde, mais elle fait le spectacle en se mettant à nue petit à petit sans oublier de se pencher pour montrer son intimité de tout près.

 

A la fin du premier tour, j’ai du mal à garder les cordes de mon string improvisé tendues, je les accroche sur mes hanches et laisse l’humidité du matériel les maintenir en place. Je n’ose pas bouger par peur de les perdre complètement. Nous sommes toutes mouillées, à nouveau ensemble, pour laisser les juges décider qui seront les finalistes et nous avons toutes dansées davantage. Le tissu finit par se détendre complètement. Les juges ne manquent pas une miette du spectacle que je leur propose en montrant beaucoup plus de peau. Je suis sélectionnée pour la finale avec deux autres filles seins nus, l’une est une blonde avec une énorme paire d’airbag qui a du payer très cher sa poitrine en plastique et, l’autre, la rousse avec ses seins « B ». La Blonde est une concurrente professionnelle, maquillage parfait, peau bronzée sans ligne de bronzage et elle porte un bas de bikini forme de string. La rousse a un string en dentelle et elle n’arrête pas de pincer ses mamelons et de les secouer aux gars presque non-stop et moi, je juste dans mon string fait maison, avec mes lèvres intimes qui dépassent un peu vers le bas montrant à peu près tout le monde ma chatte rasée.

 

La blonde passe en premier, laissant les gars lui verser de l’eau sur les seins et sur son cul tout rond, faisant ses trucs de flexion et de twerk, agitant son cul couvert de son petit string devant les juges. JE fais un pas vers la piscine, les gars me versent de l’eau glacée sur mes seins, ce qui fait darder mes tétons immédiatement, et aussi me fait tendre mes bras au dessus de la tête. Cela permet à mon haut de montrer plus la rondeur de mes seins et la forme de mes mamelons, mais surtout, le tissu de mon bas se détend complètement. Je sers les fesses pour éviter qu’il ne glisse complètement. Les gars sont tous excités comme des puceaux et s’arrangent pour tirer encore un peu le tissu vers le bas. Je le rattrape juste à temps pour ne pas dévoiler mon sexe épilé à tout le monde. J’arrive à coté de mon mari. Il me glisse à l’oreille de laisser faire et de montrer mes fesses, ma chatte et tout le reste.

C’était tout ce que j’avais besoin d’entendre, je suis tellement excitée par tous les encouragements et les commentaires que j’entends. Je suis d’humeur à me déshabiller complètement et à essayer de gagner le concours. Alors un mec se rapproche plus près du centre de la piste de danse, tire le tissu sur les côtés aussi loin qu’il peut et le laisse tomber sur le sol. Je lève un pied puis l’autre. Je donne un coup de pied dans le tissu mouillé qui va se loger sur la tête du meilleur ami de mon mari.

Les gars sont déchainés maintenant. Je danse en frôlant la foule comme je peux, en gardant mes distances pour que je ne sois pas caressée ou pire attirée dans la foule. Mais je leur permets de voir mon cul et tout ce qu’ils veulent quand je me penche pour attraper mes chevilles. Je veux qu’ils voient mes lèvres intimes et mon trou du cul. Je suis si mouillée, si excitée qu’il n’y a pas besoin de me jeter d’eau pour que mon sexe soit brillant. Je m’amuse bien en les transformant en une frénésie hurlante. La rousse finit par montrer son buisson bien taillé, mais elle ne se déshabille pas comme moi. La blonde finit par gagner la première place, elle connait évidemment tous les juges de près. Le personnel et la foule les hue. Je finis deuxième avec 50 € et une note gratuite de 20 € au bar. Je suis heureuse parce que je sais qui a vraiment gagné.

 

Les filles vont toutes se changer et s’habiller. Je vais chercher mes vêtements pour les enfiler, mais mon mari est déjà parti les mettre dans le camion quand je suis retournée retourner sur la scène. Les morceaux de T-shirt ont également disparu depuis longtemps. Je le supplies d’aller me chercher mes vêtements, mais tous les gars me disant : « Plus besoin de vêtements, on a vu tout ce que il y a à voir », alors je reste nue, excitée, ivre, chaude. Je m’en fiche complètement mais tout de même. C’est si bon d’être nue devant tout le monde, mais tout de même…

Je lui demande plusieurs fois d’aller chercher mes vêtements au creux de l’oreille, mais il me dit qu’il aime ma tenue actuelle. J’aimerai aller aux toilettes pour dames, sauf que je ne peux pas vraiment y aller parce que c’est de l’autre côté du bar et je sais que ce serait un défi d’essayer de passer à travers tous ces gars alors que je ne porte rien d’autre qu’un sourire. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller aux petits coins depuis plusieurs heures, et avec tout ce que j’ai bu, je suis sur le point de faire sur moi. Je demande à mon mari de m’accompagner, il me dit d’y aller seul, il veut me voir traverser la foule. Je n’ai pas le temps de dire que c’est soit il m’accompagne, soit je pisse là sur la banquette que je suis déjà debout à traverser la salle.

Tous les gars m’arrêtent, me font des câlins et me disent que j’aurais dû gagner, bien sûr ils n’oublient pas de passer leurs mains sur mon cul nu en même temps, même les gars que je ne connais pas posent les mains sur mon cul. C’est comme si mon cul portait une pancarte : « S’il te plaît, touche-moi ». Quelques gars essaient de me doigter par derrière pendant que d’autres gars m’embrassent, je manque à chaque fois de leur uriner dans les mains. Je suis de plus en plus mal. Quelques mecs me pelotent les seins pendant que je passe, me pinçant les mamelons déjà durs et me tirant sur les seins. J’essaie de repousser leur main comme je peux afin de me frayer un chemin.

 

Quand je sors des toilettes pour dames, mon mari m’attend juste là, devant la porte. Il me demande si j’ai besoin d’aide pour retourner à notre table. Je lui dis que j’ai besoin d’aide, mais pas pour le retour à la table. Il me plaque contre le mur dans recoins des toilettes et membrasse passionnément en sondant ma bouche avec sa langue, il sait à quel point cela m’excite. Il place deux doigts contre mon clito. J’écarte les jambes et lui dis de me faire jouir. Il enfonce ses doigts en mois, 1 puis 2, puis…je ne sais plus. Il va et vient toujours plus profondément dans ma chatte.

 

Il fait ce qu’il peut pour nous cacher avec son corps pendant qu’il me baise avec les doigts. Quand j’arrive à l’orgasme, mes jambes me lâchent. Il n’y a que ses bras pour éviter que je ne chute. Il attend à coté de moi le temps que je me remette de mes émotions. Cela fait 30 minutes que je suis partie de table. Je décide qu’il est temps de partir avant que je ne lui saute dessus devant tout le monde. Il est bien d’accord avec moi.

 

Nous prévenons les amis et nous partons. Moi au bras de mon homme, nue, avec cinq gars juste derrière jusqu’au camion, à travers le parking, à côté d’une autoroute très fréquentée. C’est un sentiment bizarre, excitant, intimidant, et bizarre, d’être si exposée en public. Je me fiche de savoir qui me voit. Mon mari et moi rentrons directement à la maison pour nous amuser un peu plus là-bas et sur le chemin, laissant les autres gars se débrouiller seuls. Je dois admettre que c’est l’une des nuits les plus folles que j’aie jamais passées !

Auteur: Aurelien

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.