Tu te sens salope?

Bonjour à vous, chers lecteurs.

Je suis un hétéro d’une trentaine d’années et depuis peu, je suis entrain de découvrir mon côté bisexuel. Tout a débuté il y a quelques temps quand je suis tombé sur une annonce sur un site porno.

L’annonce mentionnait : Tu te sens salope? Tu as le goût de servir un Maître et te faire dominer. Allez, laisse-toi aller. Tu verras que je suis à l’écoute de tes besoins et je te porterai au delà de tes limites. Allez salope! J’attends ta réponse…

Sans trop savoir pourquoi, je ne pu m’empêcher d’y répondre… Pourtant, je savais bien que l’annonce était placée par un homme et pour des hommes, mais sans trop savoir ce qui se passait en moi, je décidai d’y répondre…

Lors de la première rencontre avec mon Maître tout fût parfait! Il me fît jouir d’une telle façon que je décidai d’y retourner. Voici donc un résumé de cette rencontre…

Je suis dans la voiture, j’arrive chez mon Maître. Mon cœur bat la chamade et je suis tout excité à l’idée de me faire dominer pour une 2e fois…

Je cogne à la porte. J’attends. Il arrive et me fais signe d’entrer. Il parle au téléphone. il est en communication avec une autre salope qui comme moi veut se faire dominer. Il me fait écouter la conversation. Cette salope veut se faire dominer, sucer… Ça m’excite de l’entendre et j’espère que mon Maître décidera de l’inviter afin de m’exploiter au maximum.

Mon Maître termine sa conversation. Je suis bandé et je fantasme sur ce qui s’en vient… Mon Maître me demande de lui faire un strip tease… Je n’ai jamais fait ça, mais le fait de l’exciter me fait bander encore plus!

Il s’assoie donc dans un divan et je me déploie… Tranquillement, je danse. Je me sens un peu gauche, mais je continue. J’enlève mon gilet, me caresse le torse, les seins. Je bande. Je m’approche de lui pour qu’il puisse me toucher. Il me caresse. J’aime qu’il me touche. Il le fait bien. J’ai juste envie d’être nu et de me laisser dominer, mais je continue.

Je détache ma ceinture tranquillement. Ouvre mon pantalon. J’y entre ma main et tout en dansant devant mon Maître, je me masturbe sans qu’il puisse voir mon membre. Il me regarde et j’aime son regard sur moi. Je me sens salope et j’ai en tête qu’une idée: qu’il me défonce sans attendre… Je baisse donc mes pantalons à mi-fesses et je me rapproche. Je me tourne et lui montre mon cul. J’espère qu’il me touche, qu’il prenne le contrôle. Cela a trop duré. Il faut qu’il abuse de moi. Voilà. Il me caresse. Je sens ses mains sur mes fesses. Il les passe sur mes cuisses, mon dos, mon sexe. Je bande, je bande, je bande. Il faut qu’il me prenne.

Je dois être nu! Je me déshabille. Je suis complètement à son service. Qu’il me demande ce qu’il veut, je le ferai. Je m’approche. Il prend ma queue dans sa bouche. Haaaaaaaaaa! Que c’est bon. Je le laisserais faire toute la journée. Toute la journée, car il n’est que midi. J’aurai donc tout l’après-midi pour me faire défoncer… Et j’espère qu’il le fera. Surtout s’il fait venir l’autre salope. Ils pourront être 2 à se relayer et me défoncer l’anus.

– D’accord salope. Mets-toi à 4 pattes.

Ça y est, il commence. Je bande encore. Il me met le collier de son chien. C’est le signe que je suis tout à lui. Mon maître veut m’humilier. Il me demande de licher le plancher. Je le fait, mais avec réticence. Ce n’est pas quelque chose qui m’excite, mais je le fais par ce qu’il me le demande et je ne veux pas le décevoir.

– Maintenant, je vais te corriger pour tes écarts de conduite.

Ouais! Super. Je bande encore. Il va me donner la fessée. Il me fait mettre sur ses genoux les fesses bien relevées. Je suis tout offert et VLAN! La première clac!

– Outch!

– Et de 2! Clac!

– Outch! Oui encore Maître. Votre salope n’a pas été gentille. Elle le mérite.

– Et de 3! Clac!

– Haaaaaaaaaaaa! C’est bon. J’aime les clacs. Elles sont puissantes en plus et me font bander de plus en plus.

Je serais prêt à exploser, mais mon Maître a d’autres idées en tête et pas question de me faire venir aussi vite. J’aime sa façon de me baiser, de me dominer. Il respecte mes limites et je lui en suis très reconnaissant.

– Tu es une belle salope.

– Oui Maître. Je suis une belle salope. Votre salope.

– Vient avec moi.

Il m’amène aux toilettes et me tient la queue pendant que je pisse. Lorsque terminé, il me demande de me mettre à 4 pattes.

– Approche ta face de la toilette.

– Non Maître, pas ça!

Je suis inquiet. Je ne veux pas qu’il me pisse en pleine figure. Mais comme je connais mon Maître, il va respecter mes limites. Il pisse donc tout prête de mon visage et si je le veux, je n’ai qu’à m’approcher pour recevoir le jet en pleine figure. Mais cette pratique ne m’attire pas et il me respecte. Mais avoir voulu, il l’aurait fait. J’en suis convaincu. Je suis tout excité. Comme il est gentil avec moi.

Il me fait relever et devant le grand miroir de la chambre de bain, nous commençons à nous caresser. Je nous vois, nus et je me sens encore plus salope. Je le caresse partout. Je prends son sexe en main, il m’embrasse à pleine bouche et je veux juste qu’il m’encule. Je me retourne. Je me frotte sur lui. Je sens son gland sur mes fesses et je me perds dans mon délire. Je cambre les hanches, je veux qu’il s’enfonce en moi…

– Ça t’excite ma salope!?

– Oui Maître. Je suis votre salope et je veux vous sentir en moi.

– Pas maintenant! C’est moi qui décide et je prendrai possession de ton cul quand j’en aurai envie. Je te veux plus salope avant.

Il m’amène dans la chambre. Il met un film porno.

– J’espère que tu apprendras à sucer. Car pour l’instant, tu es nul. Regarde comment ils font. Ça pourra t’inspirer…

Il sort des cordes et commence à m’attacher.

– Ho oui Maître. Vous m’excitez. Je suis à vous. Abusez de moi. Faites de moi votre esclave. Je suis tout à vous.

Si l’autre salope pouvait être là. Ce serait merveilleux. Mais mon Maître a décidé que ce serait pour une autre fois… Dommage, mais tant pis. Je vais me donner tout à lui. Je veux qu’il me défonce le cul. Oui, le cul.

Nous sommes en 69. Je regarde la télé et je tente de faire comme dans le film. De plus en plus. Il m’attache. J’ai les pieds fixés ensemble. J’ai une corde qui passe autour de mon cou, de mes poignets. Et elle passe autour de lui. Je suis fixé à mon Maître. Je suis excité et je lui bouffe la queue du mieux que je peux. Il me suce aussi et il le fait bien. J’aurais le goût de venir, mais je me garde. Je veux rester excité jusqu’à la fin de l’après-midi.

Le temps passe et ce sont des heures de plaisir. Si le Maître pouvait m’attacher à une table ou une poutre. Me sentir pris et pris par lui. Ce serait fantastique. Il se détache donc de moi. J’ai encore les pieds fixés ensemble.

– Allez, mets-toi à 4 pattes sur le bord du lit et remonte ton cul.

Ça y est!!! Il va me prendre. Que j’en ai le goût…

– Oui Maître! Prenez-moi… Prenez-moi.

Je me sens salope. Je me déplace difficilement avec les cordes, mais je réussis à me placer sur le coin du lit le cul bien relevé. Le fait que je ne sois plus attacher à lui me donne la latitude de me caresser avec mes mains. J’écarte mes fesses…

– Ho oui Maître baisez-moi. Baisez-moi Maître.

Je l’entends le mettre un condom. Je suis tout excité à l’idée de savoir que dans quelques instants, il me défoncera.

Salope : Allez Maître, je suis tout à vous…

Il prend un lubrifiant. M’enfonce des doigts dans le cul

– Haaaaaaaaaaaaaa… C’est bon. Je veux votre bite Maître.

– Tu ne perds rien pour attendre. Tu vas l’avoir ma bite.

Je sens son gland sur mon anus. Je bouge mon cul. je le voudrais maintenant. Là, dans mon cul.

– Oui Maître défonceeeeeeeeeeeeeeeeeez-moi ouuuuuuuuuuuiiiiisss. C’boooooooooooooooooon Maaaaaaaaaîîîîître. Ha ha ha ha ha he he he he ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!

– Tu aime ça salope!?

– Oui Maître. J’adore.

– Tu es une vraie salope.

– Oui Maître.

– Dis-le! Je veux te l’entendre dire…

– Je suis une vraie salope Maître. Votre saaaaaaaaalope. C’est booooooooooooooooooooooooooooonnnnn!!!

– Allez, que je te vienne dessus…

– Oui Maître. Venez sur mon torse. Je veux votre jus sur moi. Être tout souillé de votre foutre. Et prendre les dernière gouttes dans ma bouche. Allez Maître!!! Jouissez!

Donc, couché sur le dos, mon Maître agenouillé à côté de mon visage, je me caresse, il me caresse. Il me passe le gland sur les lèvres. Hum que ça m’excite.

Maître je vais venir. Je vais venir… Je vais t’arroser le torse ma salope de classe.

– Oui Maître! Venez sur moi! Venez sur moi!

– Ha!…. Ha!…. HAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!! Voilà, t’en a plein sur le torse…

– Ho oui Maître. Allez, mettez-la moi dans la bouche. Allez, je veux y goûter… Allez…. Hummmmmmmmmmmmmmmmmm!

Il me remplit la bouche. Il me passe sa queue sur les lèvres. Ha que c’est bon… Je jouis, je jouis!!! Je suis une salope. Une belle salope. Une salope de classe.

Vos commentaires seront les bienvenus.

Auteur: Mathias camcokine

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *