Comment parler de pegging à sa femme ?

De plus en plus d’hommes aimeraient s’essayer au pegging, à la sodomie. Bien sûr, un doigt, c’est déjà pas mal, on peut le faire tout seul. Il est même possible de trouver un gode ou un plug anal pour se le mettre dans le fondement, mais c’est tellement mieux de pouvoir découvrir ce plaisir dans le couple, encore faut il aborder le sujet avec sa compagne.

Pegging comment en parler à sa femme ?

Il va falloir abattre certains tabous dans le couple. Le cul ce n’est pas sale, ce n’est pas une pratique sexuelle dévalorisante ou crade, c’est juste différent et terriblement bon une fois que l’on comprend le plaisir et que l’on fait fi de tous les tabous.

Il faut bien se mettre dans l’esprit que pour une femme, il est bien plus facile de sodomiser son homme que de se faire sodomiser. Vous avez envie de la sodomiser ? Elle ne veut pas ? Commencer donc par lui montrer tout le plaisir que le sexe anal peut procurer. Laissez vous doigter les fesses ou sodomiser avec un gode. Faites lui voir le plaisir d’un orgasme prostatique avec le massage du point P.

Si cette étape est déjà franchie, il va falloir parler de pegging en vue d’acheter un gode ceinture pour un chevillage en règle.

Pour parler de pegging à votre femme ou copine, il va falloir y aller doucement, ou direct, c’est suivant les facilités de la femme ou l’ouverture d’esprit concernant les jeux sexuels dans le couple. Si madame est ouverte d’esprit, il se peut même qu’elle n’attendait que votre accord pour vous déboulonner les fesses comme vous le souhaitez.

La pratique du pegging est plus tabou pour l’homme que pour la femme

La femme se fait déjà pénétrer le vagin, elle connait le plaisir de la pénétration.

Lors d’une sodomie, si vous pratiquez, vous voyez parfaitement ce coté domination qui est induit. Dans la pratique du pegging, c’est exactement la même chose, à la différence prêt que c’est l’homme qui est soumis, qui se soumet. Pour bon nombre de mâles c’est une pratique qui ne concernent que les homosexuels. C’est faut (d’où l’emploi de mâles). La sodomie a toujours fait partie de la Société et apporter beaucoup de plaisir par la même occasion. Remettre en cause sa position dominante dans le couple n’a rien d’extraordinaire, surtout qu’elle ne concerne que la pratique et le jeu sexuel. Bien sûr, vous pouvez aller beaucoup plus loin avec la domination féminine de l’homme, mais c’est un autre sujet, bien loin de la simple pratique du sexe anal dans les fesses de l’homme.

Parler de l’envie de se faire enculer par sa femme

C’est tout de même trash comme expression, mais c’est comme cela. Parlez de sodomie, de l’envie de découvrir le plaisir anal par vous-même, de vous sentir pénétrer et peut être comblé. Parlez de cette envie si elle est soudaine ou longuement réfléchi. Vous avez peut être envie de vous faire sodomiser par votre copine suite à une lecture dans un magazine sexy, suite à la vision d’un film porno, peu importe, parlez lui. Osez abattre les barrières des tabous dans votre couple.

Vous avez peut être peur d’apprécier, d’avoir mal, et alors ? En parlant, c’est déjà beaucoup, et surtout, il faudra parler pour guider votre copine pendant la sodomie.

Si la femme utilise un gode à main dans un premier temps, elle pourra voir votre regard. Si la découverte va directement avec le gode ceinture, elle ne pourra pas tout voir (si position de la levrette). Le plastique ne transmettant pas le ressenti, il se peut qu’elle vous fasse mal involontairement, autant guider et ne conserver que les bons moments.

Débuter dans la pratique du pegging n’est pas simple

Elle n’est pas simple si les deux partenaires ne se parlent pas assez. Elle n’est pas simple car il s’agit d’une zone à mauvaise réputation, comme pour la sodomie des fesses féminines, sauf que celle-ci est moins tabou, à tort.

Les parents pimentent la sexualité dans la chambre Format Kindle AMAZON

Pour l’homme, offrir ses fesses, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus traditionnel, à cause de tous les clichés sur l’homosexualité et pourtant, c’est certainement, et de loin, un des orgasmes les plus puissants. Osez donc en parler, avec vos mots et avec patience.

Si madame n’est pas encore prête, ne la brusquez pas. Parlez de tout ce qui touche cette envie, essayez de lui parler du fait que vous en avez envie, même avec un doigt et un gant de latex ou un gode. Ceci entrainant cela, il se peut que dans un avenir proche madame se mette à vous casser les reins avec plaisir.

Avant de pratiquer, n’oubliez pas de passer par la salle de bain pour effectuer un lavement anal ou au moins nettoyer en profondeur. Ca peut être rebutant tout de même.

Après en avoir parlé, prenez le temps pour cette pratique. L’anus n’est pas un vagin. Il faut qu’il s’adapte physiquement et il faut que l’homme prenne le temps de découvrir la jouissance par le sexe anal.

Auteur: Aurelien

Coquin amoureux de la plume et des belles photos, Erosto, m' est comme un petit boudoir coquin permettant de mettre par écrit les plaisirs sexuels, les histoires érotiques et les nombreux conseils coquins pour les couples, les hommes et les femmes qui aiment comme moi pimenter leur vie sexuelle et agrémenter les soirées torrides pour le seul plaisir du partenaire

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *