Les règles du jeu

Rémi est un véritable plaisir pour les yeux: le modèle du genre beau et ténébreux. Des yeux noisette étincelants cadrés de cils épais, une peau mâte, musclé là où il le faut mais pas trop…Pourtant, en le voyant en cette fin de journée là sur mon seuil, je suis tentée de lui claquer la porte au nez. Assurément il le devine, et coince son pied dans l’entrebâillement de la porte en me souriant. Son sourire est séduisant et ensorceleur. Il a ce pouvoir étrange de transformer n’importe quelle femme en guimauve.

Mais je ne suis pas n’importe quelle femme! Je ne peux pas oublier l’affront qu’il m’a infligé ce matin même.

Moi, c’est Lisa je suis serveuse dans un petit restaurant très en vogue à Paris. C’est d’ailleurs sur mon lieu de travail que j’ai rencontré Rémi pour la première fois, il s’agit d’un client régulier de l’établissement. Lui si attirant m’a plu dès le premier jour et, bien que toujours accompagné de charmantes jeunes femmes, il a vite cherché à me séduire. Alors hier lorsqu’il qu’il m’a demandé discrètement si j’étais libre aujourd’hui à 11h, j’ai vu des étoiles et des fleurs autour de moi. Lui le bel étalon, le séduisant Rémi voulait déjeuner avec moi Lisa, serveuse sans prétention, certes assez bien foutu mais pas le canon non plus!

Malheureusement je n’étais pas libre, j’étais de service ce midi et dû lui répondre que je terminais mon service à 15h30, il avait accepté ma réponse avec un étincelant sourire et un discret clin d’oeil. Aussi avait-il proposé de venir me chercher chez moi en fin de journée pour aller prendre un verre, après avoir noté mon adresse, il s’en était allé.

Toute la soirée j’avais rêvé à la journée qui m’attendait, au beau Rémi qui allait venir ici chez moi pour m’emmener prendre un verre.

 

Mais au de vivre une journée féerique, et bien vers 12h30 je pris une douche glacée, en découvrant Rémi installé à une table avec une femme et deux bambins qu’il me présenta comme étant sa famille. Rémi marié et père de famille, quelle claque.

Les femmes avec qui il dîne régulièrement sont donc uniquement des relations d’affaires, moi qui le prenait pour un tombeur, non au lieu de cela il est un mari et un père de famille. Mais alors pourquoi me draguer et pourquoi m’avoir invité? Oh mais tout était devenu clair, il avait joué de moi, il avait remarqué mon attirance pour lui et c’était tout simplement moqué de moi. Cette scène avait suffit à placer Rémi en bas de ma liste des gens que je ne voulais pas voir, suivi de près de mon ex petit ami. Alors découvrir qu’il est là devant chez moi à l’heure convenue pour notre rendez-vous c’est un peu fort. Malheureusement, avec son 1.85 mètre et ses 90 kilos, je n’ai aucune chance de l’empêcher d’entrer dans mon appartement, j’ai été bien stupide de lui avoir ouvert la porte.

Cédant devant l’inévitable, je m’écarte et le laisse entrer… mais sans l’inviter à le faire. Je me dirige vers ma minuscule cuisine, la cafetière du petit déjeuner est encore à moitié pleine.

-Tu veux un café ?

-Bien sûr, merci.

 

Je verse le café dans deux mugs et les passent au micro-onde, si bien que le café, aussi noir que de l’encre, sent maintenant le réchauffé. Si j’étais seule, j’en ferais couler un frais, mais là je ne souhaite pas que Rémi s’attarde trop longtemps.

– Lait, sucre ?

Il examine le breuvage dans la tasse que je lui tends avant de secouer la tête.

– Je doute que ça change quelque chose.

Cet idiot  réussi encore à me faire sourire.

– Alors pourquoi es-tu ici, tu souhaitais voir le résultat de ta mascarade ?

Je bois alors une gorgée de café pour lui prouver qu’il est buvable et pour éviter de croiser son regard.

Rémi ne répond pas tout de suite et lorsque je sors le nez de mon mug il me fixe sensuellement. Apparemment, il ne rit pas de moi, mais je suppose que je le sais depuis le début.

– Tu me plais tant, je voulais que tu saches dans quoi je t’embarque, murmure-t-il.

Rémi s’approche de moi. Avec une grande tendresse, il me caresse la joue. Puis sa main glisse dans mes cheveux et il s’incline. Lorsqu’il referme sa bouche sur la mienne, je laisse échapper un doux gémissement. Une vague de désir me submerge au moment où il frotte sa langue contre la mienne. Je l’attire plus près de moi jusqu’à ce que nos corps soient collés l’un à l’autre tout comme nos bouches.  Tout à coup, ma colère contre lui disparaît, j’oublie tout y compris sa famille. Mes mains couvrent son corps de caresses. Rémi m’enlace, il glisse ses bras le long de mon dos et m’écrase contre lui. Il explore ma bouche avec un appétit si intense que mon rythme cardiaque s’accélère et un embrasement explose entre mes cuisses. Il a dû le percevoir car il frotte son entrejambe contre le mien, ce contact dur et intense me procure quasiment un orgasme instantané.

Je m’arrache soudain à son étreinte.
– – –

Auteur: Aurelien

Coquin amoureux de la plume et des belles photos, Erosto, m' est comme un petit boudoir coquin permettant de mettre par écrit les plaisirs sexuels, les histoires érotiques et les nombreux conseils coquins pour les couples, les hommes et les femmes qui aiment comme moi pimenter leur vie sexuelle et agrémenter les soirées torrides pour le seul plaisir du partenaire

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *