1 1

le fétichisme du petplay

Le pet play, ce fétichisme qui tend à se démocratiser de plus en plus, bien qu’encore pas mal tabou. Ce fétichisme séduit déjà des milliers de personnes en France et encore bien plus à l’étranger. Vous le connaissez ? vous souhaitez découvrir ?

Cette pratique BDSM a de quoi vous enivrer, vous plaire, raviver la flamme dans le couple, ou hors du couple.

Le petplay n’est pas (forcément) sexuel

Ce fétichisme comme tant d’autres n’est pas forcément sexuel, dans le sens pénétration. On peut prendre du plaisir, on peut se prendre au jeu, on peut participer sans avoir de relation sexuelle. Bon ok, certaines petgirl, comme les kitten play et autres catwoman adorent se promener avec un plug accompagné d’une queue en fausse fourrure.

 

Le fétichisme de l’animal de compagnie séduit

Etre l’animal de compagnie de son maitre, de son humain, de sa maitresse également. Beaucoup d’hommes et de femmes (couples également) profitent de ces jeux de rôles adultes.

On distingue différentes variantes comme

Le pup play ou puppy play. L’homme ou la femme incarne le chien de compagnie de son maitre, de sa maitresse.

Le pony play avec l’inévitable pony girl (voir l’histoire envoyée) et le ponyboy. Vous rêvez d’une balade à cheval et celui-ci est votre partenaire ? Tout est prévu.

Le kitten play, l’incarnation du chat, de la chatte.

Il existe aussi d’autres variantes, moins répandues tout de même comme le fox play (renard) ou petpig, littéralement cochonne.

 

Une pratique soft du BDSM

Elle fait partie du BDSM car elle incarne souvent les déguisements, les tenues de cuir, les brides, rênes, fouets et cravaches et le maitre, ou maitresse. Quand à l’animal s’il n’est pas sur son tapis (chien ou chat), dans la caisse, dans un chenil, panier, ou même à l’écurie pour le ponyboy ou la ponygirl, il y a de nombreux accessoires tels que la laisse, la gamelle, etc.

Le pet play pour lâcher totalement la bride

Pour le « pet », l’animal de compagnie, il s’agit de faire fi de toutes les inhibitions, des dernières barrières pour laisser le contrôle total au maitre, ou à la maitresse. Retour à l’instinct primaire également pour certain. Finit de se déplacer à deux pattes, d’utiliser la main comme un humain, d’être bien élevé à table…

Bien sûr, ces jeux peuvent être très légers comme ils peuvent devenir plus réguliers et aussi plus dangereux. Les liens et autres accessoires en cuir pour se rapprocher le plus fidèlement de son animal fétiche peuvent être dangereux si mal utilisés ou mal portés.

Le maitre n’est pas là que pour contrôler

Le maitre, ou la maitresse, sert aussi de toiletteur, d’éducateur, exactement ce qui se passe pour les jeunes poneys, pour les chiens et les chats de toute famille.

La honte n’existe plus dans le petplay

Non seulement la honte n’existe pas en matière de sexe, dans un couple légitime ou non. Chacun doit et peut dire, vivre, réaliser ce dont il a envie sans craindre de jugement de la part de l’autre, mais là, c’est encore un peu plus vrai. Le chiot va devoir aboyer, va devoir être câlin, se coucher dans la niche, faire sa toilette, demander à sortir, etc. réaliser tout ce que fait un chiot, bien élevé si possible sinon, attention à la punition…

Et vous, vous pratiquez ? Dites nous tout.

 

Catégories de l'article :
Le plaisir

Coquin amoureux de la plume et des belles photos, Erosto, m’ est comme un petit boudoir coquin permettant de mettre par écrit les plaisirs sexuels, les histoires érotiques et les nombreux conseils coquins pour les couples, les hommes et les femmes qui aiment comme moi pimenter leur vie sexuelle et agrémenter les soirées torrides pour le seul plaisir du partenaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *